Privatisation de l’aéroport de Lyon : l'espagnol Ferrovial confirme son intérêt

Privatisation de l’aéroport de Lyon : l'espagnol Ferrovial confirme son intérêt
DR

Ferrovial a confirmé être intéressé par les aéroports de Nice et de Lyon.

"Nous sommes intéressés par les aéroports de Nice et de Lyon ", a affirmé un membre du groupe espagnol de BTP et de services, expliquant attendre d’en savoir plus sur les  conditions de la privatisation de ces deux aéroports français. Ferrovial s’était déjà déclaré intéressé par l’aéroport de Toulouse en 2014, mais n’avait pas déposé d’offre.
 
L’aéroport de Lyon semble en tout cas attirer les repreneurs. L’aéroport de Singapour envisagerait de se place sur la vente, tout comme italien Atlantia, le fonds Global Infrastructure Partners (en charge de l'aéroport London City), le fonds Industry Funds Management (déjà actionnaire à Vienne et Manchester), le groupe Malaysia Airport, le Canadian Pension Plan et le fonds de pension des enseignants de l'Ontario ainsi que des fonds souverains de Singapour et d'Abu Dhabi. Le groupe Aéroports de Paris a lui préféré se retirer des négociations.

Selon le ministre de l'Economie Emmanuel Macron,  la privatisation de l’aéroport de Lyon pourrait intervenir début 2016.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.