Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rhône : trois ans de prison pour avoir mis un pistolet sur la tempe de sa femme

DR

Le tribunal correctionnel s’est penché sur cette affaire remontant à septembre 2014.

Un pistolet automatique est braqué sur la tempe d’une coiffeuse de Neuville-sur-Saône. C’est son compagnon, avec qui elle est en instance de divorce, qui tient l’arme. Un coup part blessant légèrement la victime qui recevra après les faits un SMS de son agresseur la menaçant en lui disant de dire au revoir à leurs enfants gardés à ce moment-là par le père de la trentenaire.

 

Le mari sera finalement interpellé ; une expertise psychiatrique met par la suite en avant un grave trouble de la personnalité et un retard mental. Si son avocat a plaidé la difficulté pour lui de supporter la séparation, le tribunal l’a finalement condamné à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant trois ans.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.