Deux frères tués à Villeurbanne : un père et son fils mis en examen

Deux frères tués à Villeurbanne : un père et son fils mis en examen
Les deux frères avaient été abattus devant leur mère - LyonMag

L’affaire connaît aujourd’hui un véritable rebondissement.

Omar et Lackdar A., deux frères, avaient été abattus à l’arme automatique il y a neuf mois en pleine rue à Villeurbanne. Aujourd’hui, l’affaire prend un nouveau tournant : un père et son fils ont été mis en examen vendredi 21 octobre pour « meurtre en bande organisée », indique le Progrès.

Des auditions de l’entourage des victimes ont notamment permis de révéler des conflits entre deux familles du quartier des Buers. Certains témoins ont même affirmé que le père mis en examen conduisait un véhicule similaire à celui utilisé par les tueurs le 7 février 2016.

Le juge des libertés et de la détention (JLD), à l’issue de l’audience des deux hommes, a décidé pour le moment, de les placer sous contrôle judiciaire.

X
13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Janete le 25/10/2016 à 20:57

Trouver vous normal deux frères décédé est ce que vous pensez a la maman qui perd2 de ces enfantsun an avant elle a perdu 1 autre enfantd'un accidents pensez à leur parent au lieu de juger demain cela peut vous arrivez à n'importe qui ce n'etait pas des voyous et ils sont francais je souhaite qu'onretouve les assassin car on tue gratuitement

Signaler Répondre

avatar
PASSAIMPLE le 25/10/2016 à 08:31
Octave a écrit le 22/10/2016 à 16h25

Tant que les loubards s’entre-tuent !!!

Sinon, retour au pays et suppression des aides à la famille.

On les envoie où Gilles et Anthony D. ?
Dans l'Aveyron ?
;)A

Signaler Répondre

avatar
Ton migrants le 22/10/2016 à 17:03
Octave a écrit le 22/10/2016 à 16h25

Tant que les loubards s’entre-tuent !!!

Sinon, retour au pays et suppression des aides à la famille.

Les rues de votre pays sont devenus plus barbares que se que vous imaginez. Sortez la nuit ,dans les quartiers,bonne chance.

Signaler Répondre

avatar
Octave le 22/10/2016 à 16:25

Tant que les loubards s’entre-tuent !!!

Sinon, retour au pays et suppression des aides à la famille.

Signaler Répondre

avatar
Muslim69 le 22/10/2016 à 16:02

Paix à leur âmes courage a la famille surtout a la maman

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 22/10/2016 à 15:23
Petaudier a écrit le 22/10/2016 à 14h07

Ce n'est que le droit à l'information dans une démocratie.

D'après Le Progrès, les assassins s'appellent Gilles et Anthony D.
Alors, heureux ?

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 22/10/2016 à 14:07
lol a écrit le 22/10/2016 à 12h08

comment s'appelle votre chien ?

Ce n'est que le droit à l'information dans une démocratie.

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 22/10/2016 à 14:06
Céki ? a écrit le 22/10/2016 à 12h00

On a le nom des "victimes", peut on avoir aussi ceux des assassins ?

C'est la seule question qui vaille.

Signaler Répondre

avatar
La MOUTONNAILLE le 22/10/2016 à 13:36

Les lois ,que défendent les droits de l'homme ,assos et magouilles font le bonheur des délinquants,trafiquants et autres . La loi ,ils la detourne souvent en leur faveur. Le cambrioleur,l'agresseur peuvent même se retourner contre les vrais victimes,si elle se défendent. Malheur à vous ,comme à la police ,surtout laisser vous faire ,ne faites rien contre la racaille ,sinon la loi vous puni,mais pas eux. Politique et mafias meme choses,l'argent n'a pas d'odeur.

Signaler Répondre

avatar
chance pour la France le 22/10/2016 à 13:36

Dès que la population du grand Lyon aura la même "mixité" que celle de Marseille nous aurons des faits divers encore pires.

Signaler Répondre

avatar
ITALIA69 le 22/10/2016 à 12:19

ils sont sous contrôle judiciaire... old auront le temps de quitter la region. Avec une justice pareille les criminels peuvent dormir et opérer tranquille.

Signaler Répondre

avatar
lol le 22/10/2016 à 12:08
Céki ? a écrit le 22/10/2016 à 12h00

On a le nom des "victimes", peut on avoir aussi ceux des assassins ?

comment s'appelle votre chien ?

Signaler Répondre

avatar
Céki ? le 22/10/2016 à 12:00

On a le nom des "victimes", peut on avoir aussi ceux des assassins ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.