Rhône : fâché avec l’abbé, l’organiste gagne aux Prud’hommes

Rhône : fâché avec l’abbé, l’organiste gagne aux Prud’hommes
Photo d'illustration - DR

Qui a dit que les affaires de l’Eglise ne pouvaient pas se régler aux Prud’hommes ?

La cour d’appel de Lyon a récemment rendu son jugement dans une affaire opposant un organiste à l’abbé de la paroisse Saint-Michel de Thizy-les-Bourgs.

Rémunéré ponctuellement depuis 2004, l’organiste avait eu la désagréable surprise de voir ce nouvel abbé arriver en 2011. Ce dernier confiait alors davantage de missions à un organiste bénévole. Sans congés depuis sept ans, payé 35 euros brut par prestation, l’organiste titulaire se rebella et reçu un avertissement. Accusé d’avoir réclamé une rétribution supplémentaire à des mariés, il est écarté de la chorale en 2014.

Le Conseil des prud’hommes de Villefranche avait alors condamné l’association diocésaine et la paroisse Saint-Michel à lui verser 121 392 euros d’arriérés et de dommages et intérêts. Les deux intéressées avaient fait appel, la Cour a confirmé le jugement mais a mis hors de cause l’association diocésaine de Lyon, qui n’est pas co-employeur de l’organiste.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.