Villefranche : il apprend que son appartement loué sert à une prostituée, il lui vole son argent

Villefranche : il apprend que son appartement loué sert à une prostituée, il lui vole son argent

En février dernier, un habitant de Villefranche-sur-Saône décide de laisser son appartement du centre-ville à la location sur Airbnb. C’est un couple qui s’y installe contre 300 euros.

Mais le propriétaire sera rapidement prévenu par ses voisins qui ont repéré un manège inhabituel, avec un défilé d’inconnus dans son appartement. La raison est simple : le couple se prostitue chez lui.

Furieux, l’homme déjà condamné à trois reprises par le passé, fait appel à son frère, son cousin et un ami. Et file chez lui pour demander des comptes au couple. Sur place s’engage une tentative d’intimidation. Une haltère est lancée contre le mur, et le groupe parvient à extorquer tout l’argent récolté par les prostitués qui prennent la fuite.

Finalement alertée par les victimes, la police avait ensuite interpellé le propriétaire et ses gros bras. Tous étaient jugés à Villefranche en cette fin de semaine.
Une peine de 8 mois de prison avec sursis a été prononcée contre le leader. Quant à ses complices, ils ont écopé de 4 mois avec sursis.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Usager le 12/06/2018 à 08:49
Popost ! a écrit le 11/06/2018 à 17h57

Heureusement que le fric existe sinon il n'y aurait pas de prostitution et ça manquerait à plein de bons citoyens en costard cravate !

J utilise souvent ce genrede service.... Les costards cravtte comme tu dis ne sont pas tres nombreux
Il y a surtout des petites gens! Mais tu dois frequenter d autres endroits plus select!! Tu as une adresse?

Signaler Répondre

avatar
Fricassé le 12/06/2018 à 08:42
Popost ! a écrit le 11/06/2018 à 17h57

Heureusement que le fric existe sinon il n'y aurait pas de prostitution et ça manquerait à plein de bons citoyens en costard cravate !

La prostitution existait à Sumer (lire Jean Bottero) bien avant l'apparition de la monnaie.

Signaler Répondre

avatar
Popost ! le 11/06/2018 à 17:57
veloHDI a écrit le 11/06/2018 à 15h47

au moinss, elles ne bossaient pas dans des voitures!
elles faisaient pas les beaux jours de la voiture tueuse
et peut être même qu elles se déplaçaient dans toute la France a vélo!

vive le plaateau libre
vive les viles sans voitures et le cortège de bouzeux

Heureusement que le fric existe sinon il n'y aurait pas de prostitution et ça manquerait à plein de bons citoyens en costard cravate !

Signaler Répondre

avatar
veloHDI le 11/06/2018 à 15:47

au moinss, elles ne bossaient pas dans des voitures!
elles faisaient pas les beaux jours de la voiture tueuse
et peut être même qu elles se déplaçaient dans toute la France a vélo!

vive le plaateau libre
vive les viles sans voitures et le cortège de bouzeux

Signaler Répondre

avatar
Un passant le 11/06/2018 à 15:30

En même temps louer un logement à des "pros" est considéré comme du proxénétisme et lourdement puni... la colère du proprio es compréhensible. Je n'excuse pas les menaces pour autant.

Signaler Répondre

avatar
baf le 10/06/2018 à 10:04
bof a écrit le 09/06/2018 à 18h39

Encore un article de grande qualité et de grand intérêt...

Encore un commentaire de grande qualité et de grand intérêt...

Signaler Répondre

avatar
bof le 09/06/2018 à 18:39

Encore un article de grande qualité et de grand intérêt...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.