Victime d'un accident de la route, elle écope de 100 heures de travail d'intérêt général

Victime d'un accident de la route, elle écope de 100 heures de travail d'intérêt général
Photo d'illustration - LyonMag

Une femme comparaissait vendredi devant le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône.

A ses côtés, le chauffard qui l'avait heurté frontalement lors d'un accident de la circulation le 21 janvier dernier. Sous l'emprise de l'alcool, l'homme avait blessé la conductrice, incarcérée pendant une heure et demie dans la carcasse de son véhicule.
Il a donc écopé de 5 mois de prison avec sursis, 8 mois de suspension de permis et 150 euros d'amende.

Mais la femme n'a pas non plus échappé à la justice. Car elle roulait elle-même sans permis de conduire, annulé depuis un an après avoir été contrôlée au volant sous l'emprise des stupéfiants.

Elle qui réclamait 1500 euros de dommages et intérêts, 500 euros de dédommagement de frais de procédure et 3300 euros pour réparer sa voiture a écopé de 100 heures de travail d'intérêt général.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Un passant le 13/06/2018 à 11:26

" sous l'emprise de..." couramment utilisé alors qu'il faudrait écrire "sous l'empire de.." (l'alcool, les stupéfiants).

Accessoirement, quand on roule sans permis, l'assurance ne fonctionne pas en cas d'accident, même non responsable. Et la victime sans permis doit payer les réparations (y compris et surtout corporelles).

Signaler Répondre

avatar
radar le 13/06/2018 à 03:16

On a tous compris c est le fric ou est passer les gendarmes ou polices et bin chômages le fric pour l Europe pas pour la France

Signaler Répondre

avatar
100 h le 12/06/2018 à 20:05

Alcool quand tu nous tiens

Signaler Répondre

avatar
lyyyyooonnn le 12/06/2018 à 11:04

Heureusement que la vitesse va passer à 80km/h avec ça on est tranquille au moins ça va en sauver des vies dis-donc !!!

Signaler Répondre

avatar
vroum le 12/06/2018 à 09:23

elle a de l'eau a la place du cerveau non ?

Signaler Répondre

avatar
Clik clak le 12/06/2018 à 08:45

C'est sur que les radars automatiques pemettent d eviter ce genre d affaire....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.