Lyon : un médecin de l’hôpital de la Croix-Rousse soupçonné d’agressions sexuelles sur patients

Lyon : un médecin de l’hôpital de la Croix-Rousse soupçonné d’agressions sexuelles sur patients
Photo d'illustration - LyonMag

L’hôpital de la Croix-Rousse abritait-il un prédateur ?

Un médecin, qui intervenait au Centre gratuit de dépistage du VIH et des MST de l’établissement lyonnais, a été interpellé puis présenté au parquet à l’issue de sa garde à vue en ce début de semaine.

Ce quadragénaire, aujourd’hui placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de pratiquer la médecine, est accusé par trois patients du Centre d’attouchements, et donc d’agressions sexuelles remontant à la fin de l’année 2018.
Les victimes présumées, des hommes âgés de 25 à 45 ans, auraient mal analysé ces gestes selon le suspect. Le praticien a indiqué aux enquêteurs avoir respecté le cadre professionnel.

Une perquisition au domicile du médecin ont permis de saisir son ordinateur qui sera analysé. D’autres patients devraient être interrogés afin de vérifier les habitudes du Croix-Roussien lors des entretiens ou des consultations.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bozo le 19/09/2019 à 16:23

Dans un métier comme celui là, il faut vraiment être très précautionneux
Voire même travailler en binôme et prévenir clairement le patient du geste qui va être pratiqué...
Même quelqu'un de très prudent peut avoir des problèmes
Attendons les résultats des auditons et enquêtes

Signaler Répondre

avatar
Mandarin le 19/09/2019 à 11:07

Un TR pour une suspicion d'angine ?
L'erreur est humaine.
Faut qu'il reprenne ses cours d'ORL

Signaler Répondre

avatar
azerty69 le 19/09/2019 à 08:05

Prince de bel air : ça peut notamment permettre de voir si ce médecin est intéressé par les hommes ou pas...

Yvetta : effectivement les victimes sont des hommes, d'où le titre "agressions sexuelles sur patients" (et non patientes). Mais je vois pas ce que ça change, on a le droit d'agresser sexuellement des homosexuels peut-être ?

Crado : un viol est caractérisé par une pénétration, si ce sont des attouchements sans pénétration il n'y a pas viol, mais il y a agression sexuelle

Signaler Répondre

avatar
Crado le 18/09/2019 à 23:59

pourquoi ne pas parler de viol tout simplement

Signaler Répondre

avatar
Yvetta le 18/09/2019 à 21:35

Les victimes sont des hommes.
Ce scandale est lié à l'homosexualité et ce mot n'est jamais mentionné !
Cachons la vérité.

Signaler Répondre

avatar
prince de bel air le 18/09/2019 à 20:31

Pourquoi saisir son ordi ? Les policiers sont vraiment curieux.

Signaler Répondre

avatar
lyyyoonnn le 18/09/2019 à 20:17

Certaines mst sont détectées avec des prélèvements sur le sexe, donc ça pourrait l’expliquer, reste à avoir plus de témoignage pour en être sûr

Signaler Répondre

avatar
lyyyooonnn le 18/09/2019 à 20:14

« respecté le cadre professionnel » pour une prise de sang je vois pas comment on peut en arriver à des attouchements, sur des hommes donc au niveau du sexe, c’est pas vraiment par là qu’on prend du sang en général

Signaler Répondre

avatar
Mô viette le 18/09/2019 à 19:45

Centre d attouchements!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.