La Poste : les deux complices détournaient des colis à Corbas

La Poste : les deux complices détournaient des colis à Corbas
Photo d'illustration - LyonMag

Au centre de tri de la Poste à Corbas, des milliers de colis circulent chaque jour.

Un de plus, un de moins, ça ne se verrait pas. C’est ce qu’ont dû se dire deux complices, qui détournaient des paquets grâce à un procédé élaboré.

Le premier, employé intérimaire de la Poste, repérait les colis pouvant contenir des téléphones portables. Il les marquait mais ne les scannait pas. Son complice, livreur sous-traitant, venait les récupérer, faisait semblant de les scanner et les chargeait dans son véhicule.

Jeudi, lors des perquisitions menées aux domiciles des deux individus à Bron et à Miribel dans l’Ain, les gendarmes ont retrouvé un téléphone estimé à 1000 euros. Plus tôt dans la journée, les enquêteurs avaient décidé de passer à l’action et d’interpeller le livreur avec un colis volé dans sa camionnette.

Le préjudice total de leurs larcins s’élèverait à 3000 euros. Ils seront jugés en mai 2020.

A l'approche de Noël, une époque où énormément d'objets de valeur transitent par la Poste, la sécurité interne va redoubler de vigilance pour empêcher les futurs cadeaux d'être détournés.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lepapet le 28/03/2020 à 08:34

Il fût un temps, dans les Administrations ( les PTT en étaient une d'Admi- nistration), on embauchait sur présentation du Casier Judiciaire.
Ca filtrait les candidats disons : douteux. Et puis dans les Services - dits sensibles, ils y avaient des chefs, des petit-chefs avec des pouvoirs, voir des parcelles de pouvoirs. Autant dire que "La Maison" était tenue de bas en haut si on rajoute aux PTT les CCP - unique Banque pour bons nombres de nos concitoyens. Certes, ça fonctionne encore. Mais pour combien de temps ?.
Le casier judiciaire de maintenant, c'est un peu le Brevet des Collèges d'hier.
Il suffit de faire passer le message à certains... Enfin ! ceux qui comprennent
les messages.

Signaler Répondre

avatar
collector le 28/03/2020 à 08:02

oui j'ai eu un problème moi aussi , colis volé, étiquette arrachée , et convocation bien plus tard par les gendarmes pour escroquerie, le destinataire ayant porté plainte!
évidemment la poste se retranche derrière son contrat et vous indemnise pour 23€ du kilo!
aussi je ne fais plus confiance à la poste et la transformation d'un service public avec fonctionnaires , par une sous traitance à des intérimaires, qui n'ont aucun scrupules et qui recommenceront dans une autre entreprise. certains , car la majorité est honnête.

Signaler Répondre

avatar
2jams@neuf.fr le 11/11/2019 à 08:28
Alifran a écrit le 10/11/2019 à 19h29

Avant mais ca c était avant on prêtait serment d honnêteté

On prête tjrs serment

Signaler Répondre

avatar
Alifran le 10/11/2019 à 19:29

Avant mais ca c était avant on prêtait serment d honnêteté

Signaler Répondre

avatar
Syndicat cas le 10/11/2019 à 13:47

Les fameux contrats aidés ou courts de La Poste avec recrutement dans les quartiers pour cacher leur incapacité à former les salariés, virés moi tout ça et direct DHL , par ailleurs partenaire à fonds perdus de la poste

Signaler Répondre

avatar
ChrisPic le 10/11/2019 à 12:56

Il faudrait d abord estimer les travailleurs et ce n est pas en abusant de l’intérim qu’ on estime les gens. Si tu n es pas respecté tu n as pas pas de respect pour ton entreprise qui t’ embauche. A souligner aussi que quand sur Google on voit ce genre de méfaits des centaines de plis balancés dans un bois, des colis détournés c est bien souvent l œuvre du personnel précaire intérimaire.

Signaler Répondre

avatar
Mô viette le 10/11/2019 à 09:24

Bosser ou voler,il faut choisir....perdre son job pour un vol,il n y a rien de plus moche !!

Signaler Répondre

avatar
Hasba le 09/11/2019 à 19:46

Il y avait le mien :(

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.