Lyon : elle vole des chaussures puis frappe la vendeuse et les policiers

Lyon : elle vole des chaussures puis frappe la vendeuse et les policiers
Photo d'illustration - LyonMag

Ce mercredi après-midi, la police est intervenue vers 16h30 rue Tupin dans le 2e arrondissement de Lyon.

Dans un magasin de la Presqu’île, une Villeurbannaise âgée de 35 ans venait de voler des chaussures avant de porter un coup à la vendeuse qui cherchait à récupérer la paire dérobée. Face aux fonctionnaires, la trentenaire inconnue de la justice ne s’est pas calmée. Au contraire, elle a également frappé l’un des policiers.

Lors de sa garde à vue, elle a reconnu les faits. Elle sera présentée au parquet ce vendredi.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
l etat le 21/06/2020 à 00:59

les femmes ont tout les droits dans ce pays voila le resultat

Signaler Répondre

avatar
Mdr le 20/06/2020 à 10:31
Sociopathes sans frontières a écrit le 19/06/2020 à 15h16

Louis est le vrai prénom, tout comme le reste.
Si je vous dis que dans les archives de la police et de la justice il y a des Roland, des Guillaume, des Eloïse, etc... Vous ne le croyez pas non plus ?

Vous en êtes à ce stade de déni ?? Au point de croire qu’on ne peut être étudiant, propre sur soi, issu de la classe moyenne sup’ et malhonnête, intolérant à toute frustration, violent ?

Figurez-vous que certains deviennent même des hommes politiques. Incroyable, non ? On a même eu un ministre de la culture qui se rendait en Asie acheter les services sexuels d’adolescents, un autre aux finances qui pratiquait allègrement l’évasion fiscale, etc.

Continuez de vous bercer d’illusions et de croire en vos images d’Épinal. Les sociopathes viennent de tous les milieux, sans exception aucune.

Mytho à la puissance 10

Signaler Répondre

avatar
Racaille live matter le 20/06/2020 à 10:27

J'espère que la police lui a demander sa permission avant de l'arrêter

Signaler Répondre

avatar
kyle45 le 20/06/2020 à 09:53

une Villeurbannaise âgée de 35 ans !!!

et un QI de 35 aussi !!!

Signaler Répondre

avatar
Ne prenez pas les gens pour des C*** le 20/06/2020 à 05:13
Sociopathes sans frontières a écrit le 19/06/2020 à 13h33

« Je veux ça, je me sers. »
« Si tu m’empêches, j’ai le droit de te frapper. »

La peine devrait comprendre une éducation spécialisée pour adultes « lacunaires », afin d’apprendre les bases de la vie en société.

Gardez vos insinuations racistes. J’ai moi-même eu affaire à ce type d’individus cet hiver. Il s’agissait d’un étudiant en 3e cycle de géographie, 100% « minet », répondant au doux prénom de Louis, issu de la bourgeoisie locale, nourri, blanchi, logé à plus de 25 ans.

Il a un procès au Q, mais papa-maman continuent de le couver comme s’il avait 8 ans et était l’innocence même.

Voilà-voilà...

Personne n'est dupe.....

Signaler Répondre

avatar
Duc de pouille le 19/06/2020 à 21:26

De toute façon cela se fait pas mais sachant que lorsqu il y a des réductions de 10 ou 20 ou 30 voir 40 % la question est la suivante ?
Combien valent t elles à l achat...?
Qui est le plus grand voleur ?

Signaler Répondre

avatar
l'autre le 19/06/2020 à 19:28

Tout va bien, merci pour votre soutien.
J'espère que la justice elle sera bien faite.

Signaler Répondre

avatar
Jean Luc M le 19/06/2020 à 16:53

Marre des violences policières !

Signaler Répondre

avatar
A vérifier le 19/06/2020 à 15:40
Sociopathes sans frontières a écrit le 19/06/2020 à 15h16

Louis est le vrai prénom, tout comme le reste.
Si je vous dis que dans les archives de la police et de la justice il y a des Roland, des Guillaume, des Eloïse, etc... Vous ne le croyez pas non plus ?

Vous en êtes à ce stade de déni ?? Au point de croire qu’on ne peut être étudiant, propre sur soi, issu de la classe moyenne sup’ et malhonnête, intolérant à toute frustration, violent ?

Figurez-vous que certains deviennent même des hommes politiques. Incroyable, non ? On a même eu un ministre de la culture qui se rendait en Asie acheter les services sexuels d’adolescents, un autre aux finances qui pratiquait allègrement l’évasion fiscale, etc.

Continuez de vous bercer d’illusions et de croire en vos images d’Épinal. Les sociopathes viennent de tous les milieux, sans exception aucune.

Je pense que vous mentez.
Mais je vérifierai.

Signaler Répondre

avatar
Sociopathes sans frontières le 19/06/2020 à 15:16
Thierry S a écrit le 19/06/2020 à 14h18

Personne ne vous croit !
À moins que Louis soit aussi un prénom d'emprunt.
Ah, ah, ah...

Louis est le vrai prénom, tout comme le reste.
Si je vous dis que dans les archives de la police et de la justice il y a des Roland, des Guillaume, des Eloïse, etc... Vous ne le croyez pas non plus ?

Vous en êtes à ce stade de déni ?? Au point de croire qu’on ne peut être étudiant, propre sur soi, issu de la classe moyenne sup’ et malhonnête, intolérant à toute frustration, violent ?

Figurez-vous que certains deviennent même des hommes politiques. Incroyable, non ? On a même eu un ministre de la culture qui se rendait en Asie acheter les services sexuels d’adolescents, un autre aux finances qui pratiquait allègrement l’évasion fiscale, etc.

Continuez de vous bercer d’illusions et de croire en vos images d’Épinal. Les sociopathes viennent de tous les milieux, sans exception aucune.

Signaler Répondre

avatar
Thierry S le 19/06/2020 à 14:18
Sociopathes sans frontières a écrit le 19/06/2020 à 13h33

« Je veux ça, je me sers. »
« Si tu m’empêches, j’ai le droit de te frapper. »

La peine devrait comprendre une éducation spécialisée pour adultes « lacunaires », afin d’apprendre les bases de la vie en société.

Gardez vos insinuations racistes. J’ai moi-même eu affaire à ce type d’individus cet hiver. Il s’agissait d’un étudiant en 3e cycle de géographie, 100% « minet », répondant au doux prénom de Louis, issu de la bourgeoisie locale, nourri, blanchi, logé à plus de 25 ans.

Il a un procès au Q, mais papa-maman continuent de le couver comme s’il avait 8 ans et était l’innocence même.

Voilà-voilà...

Personne ne vous croit !
À moins que Louis soit aussi un prénom d'emprunt.
Ah, ah, ah...

Signaler Répondre

avatar
Sociopathes sans frontières le 19/06/2020 à 13:33

« Je veux ça, je me sers. »
« Si tu m’empêches, j’ai le droit de te frapper. »

La peine devrait comprendre une éducation spécialisée pour adultes « lacunaires », afin d’apprendre les bases de la vie en société.

Gardez vos insinuations racistes. J’ai moi-même eu affaire à ce type d’individus cet hiver. Il s’agissait d’un étudiant en 3e cycle de géographie, 100% « minet », répondant au doux prénom de Louis, issu de la bourgeoisie locale, nourri, blanchi, logé à plus de 25 ans.

Il a un procès au Q, mais papa-maman continuent de le couver comme s’il avait 8 ans et était l’innocence même.

Voilà-voilà...

Signaler Répondre

avatar
Le gaulois est de retour le 19/06/2020 à 12:43

Ah ces français

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.