Appel au calme après une nuit d'échauffourées à Firminy

Ce sont les parents du jeune homme qui a fait une tentative de suicide dans un commissariat de la ville qui ont lancé à la mi-journée cet appel. Leur fils, qui avait été placé en garde à vue pour une affaire d’extorsion de fonds, avait tenté de se pendre dans sa cellule, et il est aujourd’hui en état de mort clinique.
Un évènement qui a entraîné la nuit dernière des échauffourées entre les policiers et une soixantaine de jeunes à Firminy, mais aussi au Chambon-Fougerolles et à La Ricamerie. Neuf jeunes ont été interpellés à la suite de ces incidents qui n'ont pas fait de blessés mais causé d'importants dégâts matériels : une trentaine de voitures ont été incendiées et des magasins ont été saccagés.
Pour la maire de Firminy, Marc Petit, les casseurs sont des "personnes extérieures au département venues pour saccager".
Le procureur de Saint-Etienne écarte quant à lui la piste de la bavure policière, et évoque le mauvais état de la cellule, très abimée. Une enquête a été confiée à l'Inspection générale de la police nationale.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.