Lyon : mécontent des services de la préfecture, il vient plusieurs fois menacer les policiers devant le bâtiment

Lyon : mécontent des services de la préfecture, il vient plusieurs fois menacer les policiers devant le bâtiment
Photo d'illustration - LyonMag

Entre le 20 mai et le 25 juin, les policiers en faction devant la préfecture du Rhône à Lyon ont reçu les visites d'un individu menaçant.

Agé de 39 ans, ce SDF a indiqué aux fonctionnaires qu'il reviendrait armé, précisant qu'il n'avait "pas peur de mourir". En plus de ses promesses, l'homme aux 10 antécédents judiciaires avait commis des dégradations sur les barrières, les poteaux de file d'attente et le totem d'informations de la préfecture le 19 juin dernier.

Interpellé jeudi dernier, l'homme a expliqué durant sa garde à vue avoir agi de la sorte parce qu'il trouvait que les services de la préfecture n'étaient pas compétents, notamment au sujet de l'obtention de ses papiers.

Présenté au parquet samedi, il a été écroué et sera jugé en comparution immédiate ce lundi.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
fannette21@gmail.com le 30/06/2020 à 14:46

En fait, avec ses antécédents, il est le portrait même de celui qui, un beau jour, arrive à commettre ...l'irréparable !

Signaler Répondre

avatar
Jack torrance le 29/06/2020 à 17:57
Tolérance KO a écrit le 29/06/2020 à 12h36

Plusieurs antécédents et toujours sur le territoire clandestinement
On ne le garde chez nous?

Allé hop! Retour aux sources et basta


Bientôt, nous devrons nous excuser

Bien vue tolérance zéro pas mieux

Signaler Répondre

avatar
la chouine le 29/06/2020 à 17:34
JEMoustik a écrit le 29/06/2020 à 16h57

Je suis bien d'accord sur la qualité de services de nos administrations mais .... C'est pas une raison pour se comporter comme un sauvage.
Et c'est pas mieux dans les autres pays.

Salut Jules, l'idée pour moi dans cet article ce n'est pas de supporter une attitude stupide mais la photo met en avant des tas de gens qui en effet au quotidien ont encore plus de barrières administratives pour les freiner dans leurs démarches et je pense qu'il faut également beaucoup de courage pour affronter cela et ça mérite d'être dit. Des types énervés on en rencontre tous les jours (métro, grandes surfaces) ; des type humainement méprisant on en croise également plein les réseaux sociaux, c'est leur manière de participer et manifester leur mécontentement.. après que l'on en fasse un article, pour une barrière en alu et un poteau totem en plastique, ça m'interroge c'est tout.
bonne fin de journée

Signaler Répondre

avatar
JEMoustik le 29/06/2020 à 16:57
la chouine a écrit le 29/06/2020 à 14h10

salut les indiens, sacrilège, il a violenté un totem. Un totem d'informations, wouhaouw, prenez donc 2 secondes pour 'imaginer le truc... Déjà au départ c'est sur que faire des démarches à la préfecture, en étant en règle, en ayant également ses papiers, de la patience et en s'étant préparé à l'épreuve ça reste difficile... j'imagine lorsque tu ne les a pas tu dois avoir les nerfs bien accrochés. Tant pis pour ce fou, finalement il a pu bénéficier d'un moment d'accueil, d'écoute et de partage à la préfecture (encore) de police, une pensée pour tous les autres qui se battent tous les jours pour faire leur place dans une société inhospitalière.

Je suis bien d'accord sur la qualité de services de nos administrations mais .... C'est pas une raison pour se comporter comme un sauvage.
Et c'est pas mieux dans les autres pays.

Signaler Répondre

avatar
Visage pâle le 29/06/2020 à 16:57
la chouine a écrit le 29/06/2020 à 14h10

salut les indiens, sacrilège, il a violenté un totem. Un totem d'informations, wouhaouw, prenez donc 2 secondes pour 'imaginer le truc... Déjà au départ c'est sur que faire des démarches à la préfecture, en étant en règle, en ayant également ses papiers, de la patience et en s'étant préparé à l'épreuve ça reste difficile... j'imagine lorsque tu ne les a pas tu dois avoir les nerfs bien accrochés. Tant pis pour ce fou, finalement il a pu bénéficier d'un moment d'accueil, d'écoute et de partage à la préfecture (encore) de police, une pensée pour tous les autres qui se battent tous les jours pour faire leur place dans une société inhospitalière.

Euh c est qui les indiens , c est nous ? Parce que c est nous la société inhospitalière peut être ? Bonjour l image ...... ou plutôt le reflet

Signaler Répondre

avatar
la chouine le 29/06/2020 à 16:38
Go... a écrit le 29/06/2020 à 14h55

Vas y la chouine, apporte leur ton aide, ton soutien et si t as de la place prends en chez toi...

Je ne vais pas sur-commenter, mais humainement comment te dire... oublie va, et continuer à mirer ton pâle reflet sur tes pompes

Signaler Répondre

avatar
Go... le 29/06/2020 à 14:55
la chouine a écrit le 29/06/2020 à 14h10

salut les indiens, sacrilège, il a violenté un totem. Un totem d'informations, wouhaouw, prenez donc 2 secondes pour 'imaginer le truc... Déjà au départ c'est sur que faire des démarches à la préfecture, en étant en règle, en ayant également ses papiers, de la patience et en s'étant préparé à l'épreuve ça reste difficile... j'imagine lorsque tu ne les a pas tu dois avoir les nerfs bien accrochés. Tant pis pour ce fou, finalement il a pu bénéficier d'un moment d'accueil, d'écoute et de partage à la préfecture (encore) de police, une pensée pour tous les autres qui se battent tous les jours pour faire leur place dans une société inhospitalière.

Vas y la chouine, apporte leur ton aide, ton soutien et si t as de la place prends en chez toi...

Signaler Répondre

avatar
la chouine le 29/06/2020 à 14:10

salut les indiens, sacrilège, il a violenté un totem. Un totem d'informations, wouhaouw, prenez donc 2 secondes pour 'imaginer le truc... Déjà au départ c'est sur que faire des démarches à la préfecture, en étant en règle, en ayant également ses papiers, de la patience et en s'étant préparé à l'épreuve ça reste difficile... j'imagine lorsque tu ne les a pas tu dois avoir les nerfs bien accrochés. Tant pis pour ce fou, finalement il a pu bénéficier d'un moment d'accueil, d'écoute et de partage à la préfecture (encore) de police, une pensée pour tous les autres qui se battent tous les jours pour faire leur place dans une société inhospitalière.

Signaler Répondre

avatar
1 & 2 le 29/06/2020 à 14:10

1 - "Article 433-3
Est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende la menace de commettre un crime ou un délit contre un fonctionnaire de la police nationale,"

2 - refus ou retrait de titre de séjour pour menace à l'ordre public.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11892

Signaler Répondre

avatar
9 chances de trop le 29/06/2020 à 13:48

Sdf avec 10 antécédents... Même pas la peine de regarder sa demande. Il doit être renvoyé dans son pays direct. Il a déjà eu 9 chances de trop.

Signaler Répondre

avatar
Il est urgent d'agir le 29/06/2020 à 13:47

Encore une victime du racisme des pouvoirs publics ...

Signaler Répondre

avatar
romario le 29/06/2020 à 13:06

Et le type n 'est même pas au centre de rétention, tout de suite ? Sacrée France, justice plus douce, seulement au ciel !
C' est incroyable ce laxisme !

Signaler Répondre

avatar
bouli12 le 29/06/2020 à 12:49

C’est le genre de gars qui croit avoir des papiers en menaçant,il reste plus qu’à lui montrer que sa marche pas comme ça

Signaler Répondre

avatar
Tolérance KO le 29/06/2020 à 12:36

Plusieurs antécédents et toujours sur le territoire clandestinement
On ne le garde chez nous?

Allé hop! Retour aux sources et basta


Bientôt, nous devrons nous excuser

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.