Succession du Cardinal Barbarin au diocèse de Lyon : une nouvelle femme candidate !

Succession du Cardinal Barbarin au diocèse de Lyon : une nouvelle femme candidate !
Qui pour succéder au cardinal Barbarin ? - Lyonmag.com

Après Anne Soupa fin mai, une nouvelle femme va symboliquement déposer sa candidature pour tenter de succéder au Cardinal Barbarin à la tête du diocèse de Lyon.

Si tout acte de candidature est impossible, le collectif Toutes apôtres annonce ce mercredi dans un communiqué que sept femmes vont postuler publiquement "à diverses fonctions au sein de l'Eglise catholique : prédicatrice laïque, diacre, curé, évêque, nonce... ".

Parmi elles, Sylvaine Landrivon, une habitante de Lyon de 64 ans "laïque, divorcée remariée, mère et grand-mère", qui est candidate à l'épiscopat. "Ma vie a toujours été guidée par le goût d'échanger et de transmettre, ce qui m'a conduit à enseigner d'abord les sciences humaines, puis à m'impliquer dans Théo en ligne, branche numérique de la faculté de théologie de Lyon", explique la sexagénaire, soulignant le caractère "digmatiquement incongru" de sa candidature.

"Quand l’Église du Christ vacille, la moitié du Peuple de Dieu que constituent les femmes ferait preuve de lâcheté en persévérant dans le silence et la subordination. C’est pourquoi, forte de la prise de position d’Anne Soupa, je revendique à mon tour des prérogatives jusque là réservées aux seuls éléments masculins de la communauté catholique", argumente Sylvaine Landrivon.

Les sept candidates déposeront leurs dossiers à 10h à la nonciature apostolique, à Paris, et demanderont à être entendues par Celestino Migliore, nonce apostolique en France.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
berthe le 28/08/2020 à 11:42

L l’église ne veux pas des femmes car elles ont des enfants par conséquent des héritiers le patrimoine ne se partage PAS

Signaler Répondre

avatar
Geneviève le 01/08/2020 à 11:34

Nous ne voulons pas plus d'elle que nous ne voulons de Soupa.

Signaler Répondre

avatar
Jeep le 22/07/2020 à 16:04

@ Agnès, une question: quels sont les 2 grands saints du XXe siècle? Saint Jean Paul II pape au sommet de la hiérarchie de l’église catholique qui a œuvré comme chacun sait à lutter contre le nazisme puis le communisme, pilier de la foi, voyageur infatigable, serviteur de la parole de Jésus. Sainte Theresa de Calcutta modeste religieuse qui a montré tout le génie féminin dans un cœur aimant appelant de nombreuses sœurs à accueillir soigner ou accompagner des mourants. Ces 2 héros de la foi témoignent de la complémentarité et de la différence homme femme ou femme homme si vous préférez... Lequel des 2 est supérieur à l’autre? Retrouvez les réponses que faisait mère Theresa quand on lui parlait de l’ordination des femmes... Fraternellement

Signaler Répondre

avatar
Becassine le 22/07/2020 à 15:23

Becassine est de retour !

Signaler Répondre

avatar
Qui s'en plaindra le 22/07/2020 à 12:06
Guilhem a écrit le 22/07/2020 à 12h01

Il en va des institutions comme des espèces ; certaines sont tellement contraintes dans leur domaine qu'elles finissent par s'éteindre. La question qui se pose est de savoir s'il vaut mieux lutter contre une institution pour en changer la nature profonde ou la laisser s'éteindre en créant une institution aux fondamentaux comparables mais à la dynamique adaptée à son époque ?
Le protestantisme regorge d'organisations si différentes qu'elles en viennent parfois à être opposées. Pour le catholicisme ne ferait-il pas de même ? Qui empêche de proposer des statuts d'une Église catholique unitariste qui donnerait les mêmes droits aux hommes et aux femmes ?
Certes je vois ça de l'extérieur, étant chrétien cathare, mais l'adaptation sans renier ses fondamentaux me semble l'image même de la vitalité d'une Église.

L'église incapable d'évoluer disparaitra...

Signaler Répondre

avatar
Guilhem le 22/07/2020 à 12:01

Il en va des institutions comme des espèces ; certaines sont tellement contraintes dans leur domaine qu'elles finissent par s'éteindre. La question qui se pose est de savoir s'il vaut mieux lutter contre une institution pour en changer la nature profonde ou la laisser s'éteindre en créant une institution aux fondamentaux comparables mais à la dynamique adaptée à son époque ?
Le protestantisme regorge d'organisations si différentes qu'elles en viennent parfois à être opposées. Pour le catholicisme ne ferait-il pas de même ? Qui empêche de proposer des statuts d'une Église catholique unitariste qui donnerait les mêmes droits aux hommes et aux femmes ?
Certes je vois ça de l'extérieur, étant chrétien cathare, mais l'adaptation sans renier ses fondamentaux me semble l'image même de la vitalité d'une Église.

Signaler Répondre

avatar
siro le 22/07/2020 à 11:15

On attend impatiemment dans le futur une papesse LGBT militante de gauche eelv ca arrivera

Signaler Répondre

avatar
Elodie le 22/07/2020 à 11:00

avatar
Grand gognand le 22/07/2020 à 10:48
Agnès a écrit le 22/07/2020 à 09h34

C'est tout ce que tu as trouvé pour masquer le simple fait que l'église est misogyne et qu'elle ne sera pas cardinal simplement parce que c'est une femme.

L'église n'est ni plus ni moins mysogine que nos moeurs et nos sociétés ne le sont ou l'ont été..
mais si ça évolue aujourd'hui dans certaines cultures occidentales... l'église effectivement n'a pas changé concernant la prêtrise..enfermée dans son dogmatisme cléricaliste ancestral...

Signaler Répondre

avatar
Zedner le 22/07/2020 à 10:44
Agnès a écrit le 22/07/2020 à 09h34

C'est tout ce que tu as trouvé pour masquer le simple fait que l'église est misogyne et qu'elle ne sera pas cardinal simplement parce que c'est une femme.

De toute façon, l'église catholique ne remettra jamais en question ses 2000 ans de tradition, c'est ce qui fait toute son identité, sa raison d'être, sa spécificité. Toute réforme d'une telle ampleur reviendrait à fonder une autre institution comme à la naissance du protestantisme. Pour ceux qui ne sont pas en accord avec le principe d'obéissance aveugle à une longue tradition il y'a plein d'alternatives. Aujourd'hui, personne n'est tenu d'être catholique selon la définition qu'en donne Rome. Si ces femmes ont des idées et de l'énergie à mettre en œuvre, elles peuvent toujours le faire comme bon leur semble en fondant leur propre groupe ou petite église féministe. Comme cela se ferait aux USA avec les "non denominational christians" qui ne se rattachent à aucune institution existante mais qui entendent bien aller au bou de leurs convictions sans toujours se voir imposer des modèles, limites temporelles imparfaites, injustifiées ou discutables.

Signaler Répondre

avatar
aramis le 22/07/2020 à 10:34

Une femme candidate !! alibi bien sur ! Elle ne sera pas retenue pour le diocèse .. C'est quoi d'ailleurs ce truc le " diocèse ???

Signaler Répondre

avatar
Zedner le 22/07/2020 à 10:30
Agnès a écrit le 22/07/2020 à 09h34

C'est tout ce que tu as trouvé pour masquer le simple fait que l'église est misogyne et qu'elle ne sera pas cardinal simplement parce que c'est une femme.

C'est assez clair puisqu'au départ les femmes ne sont pas autorisées à enseigner (Lire 1 Timothée 2:12). Ensuite le débat porte sur ce qui est entendu par "enseigner" chez l'auteur de cet épitre. Pour certains ça toute prise de parole, pour d'autres il faut plutôt comprendre l'activité missionnaire qui pose les fondements de la foi à partir de rien. Toujours est-il que ça n'arrête pas les protestants qui nomment des pasteures en mettant ça sur le compte d'un contexte où c'était inconcevable et risquait de rendre leur tâche impossible.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 22/07/2020 à 09:34
Petite gnaise a écrit le 22/07/2020 à 09h16

Si j ai bien lu... ces femmes vont deposer SYMBOLIQUEMENT leur candidature. Elles veulent etre reconnues ailleurs que sur ce titre d évêque. J oserai dire plus largement. Que la reconnaissance de capacité soit a la taille de leur investissement , à la lumiere de leur clairvoyance, intelligence et dons de l Esprit. Ce qui n est pas le seul apanage des hommes!
Sur le plan du divorce et du jugement de peché, vous avez raison mais... mais... mais...La Samaritaine au puits n a t elle pas eté réhabilitée d un seul mot, d un seul regard Monsieur Grand Gognan?

Bien sûr il y a l'évangile et son interprétation..
Mais moi je vous parle des docteurs de la loi,les pharisiens et les sadducéens du Sanhédrin...
Et avec eux ça pardonne pas...
Avant de se déclarer sainte l'église devrait se reconnaître humaine, c'est à dire pécheresse..
mais, bon ...je ne suis pas théologien

Signaler Répondre

avatar
Agnès le 22/07/2020 à 09:34
Grand gognand a écrit le 22/07/2020 à 08h59

Divorcée remariée ...mais elle est excommuniée aux yeux de notre sainte église
Car le mariage est indissoluble et se remarier après un divorce équivaut au pêché grave d'adultère qui ne peut cesser puisqu'elle est mariée avec un autre homme ( je ne vous parle même pas d'un mariage entre femmes... )
Elle ne pourra donc pas être évêque ...

C'est tout ce que tu as trouvé pour masquer le simple fait que l'église est misogyne et qu'elle ne sera pas cardinal simplement parce que c'est une femme.

Signaler Répondre

avatar
Petite gnaise le 22/07/2020 à 09:16

Si j ai bien lu... ces femmes vont deposer SYMBOLIQUEMENT leur candidature. Elles veulent etre reconnues ailleurs que sur ce titre d évêque. J oserai dire plus largement. Que la reconnaissance de capacité soit a la taille de leur investissement , à la lumiere de leur clairvoyance, intelligence et dons de l Esprit. Ce qui n est pas le seul apanage des hommes!
Sur le plan du divorce et du jugement de peché, vous avez raison mais... mais... mais...La Samaritaine au puits n a t elle pas eté réhabilitée d un seul mot, d un seul regard Monsieur Grand Gognan?

Signaler Répondre

avatar
Mais le 22/07/2020 à 09:04

Mais la pédophilie existe depuis des millénaires....

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 22/07/2020 à 08:59

Divorcée remariée ...mais elle est excommuniée aux yeux de notre sainte église
Car le mariage est indissoluble et se remarier après un divorce équivaut au pêché grave d'adultère qui ne peut cesser puisqu'elle est mariée avec un autre homme ( je ne vous parle même pas d'un mariage entre femmes... )
Elle ne pourra donc pas être évêque ...

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 22/07/2020 à 08:47
Je crois a écrit le 22/07/2020 à 08h33

Il existe des femmes pédophiles il me semble si je ne me trompe pas ?

Exact comme il existe des mères incestueuses, des mères violentes, des femmes criminelles. Mais la mode du moment c est de pointer du doigt l homme.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 22/07/2020 à 08:43

Le nonce apostolique va en avaler sa soutane, contraint de les auditionner.

Signaler Répondre

avatar
Je crois le 22/07/2020 à 08:33

Il existe des femmes pédophiles il me semble si je ne me trompe pas ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.