Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

OL Féminin : la demi-finale de Coupe de France pour monter en puissance

Photo d'illustration - LyonMag

Les Fenottes disputent ce dimanche à 15 h, au stade du Roudourou, à Guingamp, leur demi-finale de Coupe de France contre l'En Avant Guingamp.

Après une tournée de préparation en Pologne parfaite – trois larges victoires en trois matchs, l’OL Féminin se remet dans la compétition en débutant par un match déjà décisif.

 

Les Lyonnaises tenteront de se qualifier pour la finale qui se déroulera le 9 août prochain, à Auxerre, contre le vainqueur de l’opposition entre Bordeaux et le PSG. Et ce, avec la ferme intention de remporter une neuvième coupe de France. Cette rencontre permettra également, en fonction du score, de continuer à monter en puissance en vue du « Final 8 » de la Women’s Champions League prévu fin août. Les Fenottes viseront un incroyable sixième titre continental d’affilée.

 

La milieue de terrain Amandine Henry et le coach Jean-Luc Vasseur étaient présents ce jeudi en conférence de presse pour parler de ce rendez-vous.

 

 

Amandine Henry : "On va être à 100 %"

 

Pour la capitaine de l’équipe de France de football, "les entraînements ne remplacent pas les matchs et la compétition mais je pense qu'on est prête. On va être à 100%". L’entraîneur s’est également montré confiant : "Ces prochaines échéances vont être particulières par rapport à la coupure qu'on a eu. On a bien bossé, je pense que les filles seront au rendez-vous à la fois physiquement et dans les intentions de jeu".

 

Pour Amandine Henry comme pour Jean-Luc Vasseur, la règle provisoire des cinq changements peut constituer un atout. "On va jouer des matchs couperets en Coupe de France et en @UWCL. On sait que sur un match tout est possible. Il y a aussi les 5 changements par équipe, ça peut changer la donne", estime la joueuse, tandis que son entraîneur abonde en son sens : "On va rentrer dans le vif du sujet avec cette 1/2 finale à Guingamp. Il y a un nouveau paramètre qui est qu'on peut faire beaucoup de changements. Pouvoir faire rentrer 5 joueuses ça change la donne pour la gestion de l'effectif".

 

Le mercato a logiquement été évoqué durant ce point presse.

 

"L'effectif va sans doute bouger d'ici septembre. Il peut y avoir des départs et des arrivées. On a aussi des blessées de longue date qui vont revenir", a déclaré, assez évasif, l’ancien coach de l’équipe masculine du Stade de Reims.

 

 

De nombreuses arrivées déjà enregistrées

 

L’attaquante norvégienne Ada Hegerberg, victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit en janvier dernier, revient tranquillement mais sûrement. Jessica Silva, l’attaquante portugaise, s’est rompu, en mars dernier, un tendon d’Achille. Même blessure pour la défenseure française, Griedge Mbock. Blessée en juin, son retour est prévu pour la fin de l’année, contrairement aux deux précédentes joueuses qui peuvent espérer rejouer en match officiel dès la fin du mois d’août, en Women’s Champions League.

 

De nombreuses arrivées ont déjà été enregistrées. La latérale droite australienne Ellie Carpenter, la latérale gauche française Sakina Karchaoui, la gardienne espagnole Lola Gallardo et la milieue de terrain islandaise Sara Gunnarsdottir.

 

Dans l’autre sens, le club aux quatorze championnats de France a officialisé, ce samedi, les départs en prêt de la défenseure Grace Kazadi pour l’Atlético de Madrid et de l’attaquante Danielle Roux pour Soyaux.

 

La deuxième gardienne Lisa Weiss, de nationalité allemande, a souhaité quitter le navire.  C’était un temps le cas de la gardienne française Sarah Bouhaddi et de la milieue de terrain allemande Dzsenifer Marozsan, proches de s’engager dans un club aux Etats-Unis. Mais elles ont finalement décidé de rester et de prolonger leurs contrats, pour le plus grand bonheur de leurs supporters. Jean-Luc Vasseur espère un pareil retournement de situation au sujet de la latérale droite anglaise Lucy Bronze. En effet, cette dernière est annoncée sur le départ, pour Manchester City, son ancien club. Même situation pour sa compatriote Alex Greenwood, latérale gauche. Elles ont toutes deux prolongé leur bail de deux mois pour terminer de participer à la Ligue des Champions sous les couleurs de l’OL. Nul doute que Jean-Michel Aulas les invitera à déjeuner pour les convaincre de rester entre Rhône et Saône, comme il l’a tenté, avec brio, avec Bouhaddi et Marozsan.

 

Pour affronter Guingamp ce dimanche, Jean-Luc Vasseur a choisi de convoquer le groupe suivant :

Gardiennes : Bouhaddi, Gallardo, Talaslathi.

Défenseures : Bacha, Bronze, Buchanan, Cayman, Greenwood, Renard.

Milieues de terrain : Kumagai, Gunnarsdottir, Henry, Julini, Marozsan.

Attaquantes : Cascarino, Le Sommer, Majri, Parris, Van de Sanden.

 



Tags : ol féminin | coupe de france | guingamp | mercato | women's champions league |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.