Le 8 mars de Laurence Gaudart (Skimania/ Travel Mania)

Le 8 mars de Laurence Gaudart (Skimania/ Travel Mania)
Laurence Gaudart - LyonMag

Ce lundi, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, LyonMag met à l'honneur des Lyonnaises influentes, de l'ombre ou régulièrement mises en lumière, à travers leurs portraits.

Chaque année, elle met 40 à 50 000 personnes dans des cars, direction les stations de ski. Pour la saison 2020-2021, pas un seul client n'a été pris en charge par Skimania. L'enseigne lyonnaise et sa directrice générale Laurence Gaudart ont pris cette décision forte de ne pas organiser de sorties tant que les remontées mécaniques resteraient fermées.
Cela fait une vingtaine d'années que Laurence Gaudart propose ce service à une clientèle à 55% composée de Lyonnais : transport, forfait, petit-déjeuner et encadrement sur place. "Cette année, si on avait proposé des sorties raquettes, randonnée ou ski de fond, on n'aurait pas pu savoir où seraient allés les clients une fois arrivés. C'est stressant et dangereux. Sans oublier le couvre-feu qui nous aurait obligé à partir dès 15h", détaille Laurence Gaudart. "Les stations ont compris notre position", poursuit-elle.
La chef d'entreprise ne voit pas la vie en noire, et espère toujours un revirement de situation inattendu pour mars, avril et début mai, qui reste "très intéressant" pour les stations de ski. "Si ça repart en mars, on est prêts", promet-elle.
Et surtout, 2021 n'est pas terminée. Avec l'entité Travel Mania, qui se base surtout sur une clientèle B2B, Laurence Gaudart va proposer dès le mois de juin des séjours en France : "On va communiquer sur ces séjours qui auront des dates et une thématique. Et surtout, la nouveauté, c'est qu'on visera une clientèle B2C". Skimania devrait également revenir sur le devant de la scène avec des journées d'été.

"On veut vraiment envoyer quelque chose de positif. On a pris de l'avance pour 2022 qui marquera nos 30 ans d'existence. Skimania a débuté avec un groupe d'amis qui voulait démocratiser le ski. Depuis 30 ans, on est toujours resté sur la même idée de service proposé", indique celle qui est entrée dans le groupe dans les années 2000 comme directrice opérationnelle.

En 2015, Laurence Gaudart prend une décision forte en rachetant la société, "notamment pour ne pas la laisser à d'autres". Un geste fort, récompensé par une dynamique constante pour Skimania et Travel Mania. "Tout allait bien jusqu'en mars 2020", rigole-t-elle, remerciant au passage les CE "qui ont tous joué le jeu".

"Il y a six ans, nous étions quatre associés : trois hommes et moi. Une femme qui veut entreprendre doit se lancer. Les finances, ça fait peur, mais avec un projet bien ficelé et surtout un bon entourage, on peut y aller, tout en faisant attention. Quitte à mettre les plus et les moins sur une feuille. Mais si on ne se lance pas, Covid-19 ou pas, on aura forcément des regrets", conclut Laurence Gaudart, sous forme d'appel aux femmes à la fibre entrepreunariale.

A.A.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
8 mars business le 08/03/2021 à 08:30

Censure purement idéologique d’un commentaire ne contrevenant à aucune loi ni règle.

Merci LyonMag pour votre déontologie journalistique et le respect de vos lecteurs, lectrices !

Signaler Répondre

avatar
Jolie Môme le 08/03/2021 à 08:27

Bravo Madame !
un exemple de besoin de vivre et de se réaliser comme quoi aujourd'hui , les femmes peuvent se montrer audacieuse et réussir !
Tout n'est pas foutu dans notre société !
Tout reste à construire avec de l'intelligence .
Cordialement à Vous . J.M

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.