Le lyonnais Gilles Schnepp à la tête de Danone

Le lyonnais Gilles Schnepp à la tête de Danone
Gilles Schnepp - DR

Le jeu de chaises musicales a abouti ce week-end à un bouleversement à la tête de Danone.

Dimanche, le PDG du géant agroalimentaire Emmanuel Faber était débarqué "avec effet immédiat" par le conseil d'administration après avoir été jugé responsable des mauvaises performances enregistrées face à Nestlé et Unilever.
Pour le remplacer, c'est le lyonnais Gilles Schnepp, 62 ans et entré très récemment au conseil de Danone, qui a été désigné. Le nouveau président était auparavant patron du groupe Legrand, l'un des leaders mondiaux des produits et systèmes pour installations électriques et réseaux d'information.

Danone traverse une période mouvementée, avec un plan lancé en novembre dernier et prévoyant la suppression de 1500 à 2000 postes.

"Il (Emmanuel Faber ndlr) laisse une base solide sur laquelle Danone pourra s’appuyer pour accélérer sa croissance. Je tiens également à profiter de cette occasion pour remercier nos salariés qui œuvrent dans le monde entier à la croissance et au développement de l’entreprise pour ses consommateurs, ses clients et ses parties prenantes", a réagi dans un communiqué Gilles Schnepp.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
dommage, mais c est le progres le 15/03/2021 à 11:34

Faber a engager une politique RSE dans l'entreprise
effectivement, l humain ca ne plait pas du tout aux actionnaires, et encore moins aux fonds de placement.... qui l ont viré pour mettre Schnepp a sa place
c est sur que son CV est impressionnant!!! Il a notamment multiplié par 3 la rentabilité de Legrand!!!!!!!!!
Les actionnaires attendent la meme chose

J'ai bien peur que cette nouvelle gouvernance ne détruise le plan RSE de Danone...

En tout cas, la nouvelle direction devra aussi etre comptable des engagements pris par ses prédécesseurs, ... notamment sur les fonds publics (subvention, allègement fiscal...) qui ont été attribué dans ce cadre

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 15/03/2021 à 10:49

Scandaleux cette éviction de l'ancien PDG parce qu'il voulais mettre un peu de responsabilité sociétale et écologique dans l'entreprise, et par une minorité d'actionnaires qui ne pensent qu'à leur augmentation à 2 chiffres chaque année.
Mais avec un président banquier les choses ne vont pas s'arranger, elles vont encore empirer, il les soutient !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.