Il avait relaxé des décrocheurs du portrait de Macron à Lyon : le juge pas sanctionné par ses pairs

Il avait relaxé des décrocheurs du portrait de Macron à Lyon : le juge pas sanctionné par ses pairs
Les deux militants attendent désormais la décision de la Cour de cassation - DR

Le 16 septembre 2019, deux militants d’Alternatiba étaient relaxés par le tribunal correctionnel de Lyon.

Il avait été reproché à Fanny Delahalle et Pierre Goinvic d’avoir décroché en mairie du 2e arrondissement le portrait d’Emmanuel Macron et d’être repartis avec.

Cette relaxe décidée par le juge Marc-Emmanuel Gounot avait fait grand bruit. Et des médias nationaux comme Le Parisien s’étaient alors penchés sur le cas de ce magistrat. Tout comme le député macroniste Jean-Pierre Pont, qui avait saisi le ministère de la Justice dans l’espoir de le voir être sanctionné.

Mais ce mardi, la Chancellerie a fait publier sa réponse au Journal officiel : il n’y a pas eu de faute déontologique de la part de Marc-Emmanuel Gounot dans son jugement.

Depuis, l’affaire du portrait décroché dans la mairie du 2e a connu des rebondissements. Le parquet avait fait appel et le duo avait été condamné à 250 euros d’amendes début 2020. Fanny Delahalle et Pierre Goinvic se sont depuis pourvus en cassation.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 10/06/2021 à 12:40

Si on était vraiment dans une démocratie, des types comme Macron n'aurait jamais été élu par le peuple.

Signaler Répondre

avatar
Tout acte doit être puni le 10/06/2021 à 11:38

On laisse impuni ces actes antidémocratiques. 2 poids, 2 mesures, un militant gauchiste ne risque rien grâce à la bienveillance de la justice! Décrocher un portrait d’un président de la République est un acte contre la démocratie! Ces 2 militants doit être jugé et puni avec la plus grande sévérité! Alternatiba, vous vous situez comment par rapport aux valeurs républicaines, à la démocratie….? Dites nous, car j’ai un peu de mal avec votre philosophie!

Signaler Répondre

avatar
Jurisprudence le 10/06/2021 à 09:53

Que risque-t-on si on gifle le portrait ?

Signaler Répondre

avatar
Lagazet le 10/06/2021 à 09:01

Ces deux admirateurs de Macron se sont fait avoir, photo même pas dédicacée, quelle dommage , elle aurait eue de la valeur à la vente..

Signaler Répondre

avatar
Julius le 09/06/2021 à 23:40

Les juges gauchistes protègent les juges gauchistes.

Rien de nouveau.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 09/06/2021 à 23:16
Warf a écrit le 09/06/2021 à 21h15

Je suis curieuse de savoir si un jour un juge à été sanctionné ! J’ai entendu l’extrême gauche et la gauche, s’offusquer car les policiers sont contrôlés par leurs pairs, ils oublient juste que les policiers passent en jugement comme n’importe qui, or avez vous vu un juge être jugé et ou condamné ? Et on nous parle d’égalité en droit c’est chouette autocratie :-)
Mouhaha

Un juge n'est jamais condamné par ses pairs...car jamais un juge ment...!!

Signaler Répondre

avatar
Warf le 09/06/2021 à 21:15

Je suis curieuse de savoir si un jour un juge à été sanctionné ! J’ai entendu l’extrême gauche et la gauche, s’offusquer car les policiers sont contrôlés par leurs pairs, ils oublient juste que les policiers passent en jugement comme n’importe qui, or avez vous vu un juge être jugé et ou condamné ? Et on nous parle d’égalité en droit c’est chouette autocratie :-)
Mouhaha

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.