Il n’y aura pas de réexamen du dossier du crash du Mont St Odile

Il n’y aura pas de réexamen du dossier du crash du Mont St Odile

La Cour de cassation a jugé mardi irrecevables les demandes présentées par les familles des victimes du crash aérien du Mont Saint-Odile en 1992. Ils exigeaient notamment le réexamen de la responsabilité de l'avionneur Airbus. L’avion, qui reliait Lyon à Strasbourg, s’était écrasé sur en Alsace, faisant 87 morts.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.