Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Queyranne s’invite sur la question de la sécurité et des Primaires socialistes

En marge de son déplacement lundi en Haute-Savoie pour superviser les opérations de sécurisation du Glacier de la Tête Rousse, Jean-Jack Queyranne est revenu, pour TV8 Mont-Blanc, sur le double enjeu qui agite le PS en ce moment : la sécurité et les Primaires socialistes.

« La gauche n’a pas à recevoir de leçons. J’ai été ministre de l’Intérieur. Nous avons fait le boulot. Nous le faisons dans les collectivités locales. Il ne faut pas diviser les Français sur ces questions. C’est trop essentiel » a tempêté Jean-Jack Queyranne devant les caméras de TV 8 Mont-Blanc. Interrogé sur les questions relatives à la sécurité intérieure, le président de Rhône-Alpes refuse la « stigmatisation » de certaines catégories sociales, dont « les immigrés et les Roms », préférant «une action résolue » ainsi qu’une « présence de terrain. »
Sur la question moins fondamentale mais tout aussi polémique des Primaires socialistes, Queyranne  défend un point de vue tout à fait différent de Gérard Collomb. « J’aurai aimé que les Primaires soient plus tôt (...) Les déclarations de candidatures se feront en juin. D’ici là, il faut bosser » a-t-il déclaré. Un pic envoyé à dessein au maire de Lyon ? En effet, ce dernier mettait en garde vendredi contre les « pièges » tendus à Dominique Strauss-Kahn, particulièrement du côté de ceux qui souhaitaient avancer le calendrier des Primaires socialistes.


Commentaires 1

Déposé le 31/08/2010 à 18h53  
Par in the morning Citer

une analyse intelligente de la politique sécuritaire populiste d'un Président qui fait honte à la France depuis 2007. Allez JJQ !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.