L’appel examiné jeudi à Grenoble

L’appel examiné jeudi à Grenoble

La Cour d’appel doit se pencher sur la remise en liberté du second braqueur présumé du casino d'Uriage. Ce jeune homme de 25 ans a été mis en examen sous contrôle judiciaire mais le juge des libertés et de la détention avait décidé de ne pas l’écrouer, ce qui a déclenché un tollé chez les syndicats de policiers soutenus par le gouvernement.
L’autre braqueur impliqué avait trouvé la mort lors d’échanges de tirs avec la police, entrainant 3 nuits de violences à Grenoble à la mi-juillet.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.