La justice lyonnaise tape la criminalité organisée au portefeuille

La justice lyonnaise tape la criminalité organisée au portefeuille

Le tribunal de Lyon a confisqué cette année plus de deux millions d’euros, principalement à des trafiquants de drogue. Ces mesures sont rendues possibles par une nouvelle loi qui étend les confiscations du patrimoine des délinquants. Le Parquet de Lyon est déterminé à l’utiliser pour porter des coups dans les milieux stupéfiants de la région. Pour cela des groupes de lutte contre les avoirs criminels ont été crée à la DIPJ ainsi qu’au sein de la section des recherches de la gendarmerie.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.