Violences urbaines : le marché des saveurs et le salon du livre paient les pots cassés

Violences urbaines : le marché des saveurs et le salon du livre paient les pots cassés

Compte-tenu des incidents de la semaine dernière, la Préfecture interdit la mise en place de nouveaux chantiers sur la Presqu’île.

Les organisateurs du marché, prévu vendredi Place Carnot, ne peuvent donc pas installer les chapiteaux prévus pour accueillir les différents stands Place Carnot. Même raison invoquée du côté du Salon du Livre qui devait se tenir du 5 au 7 novembre prochain Place Bellecour. Le tribut payé par les commerçant est décidemment lourd et, pour le coup, à retardement suite aux violences urbaines qui ont frappé Lyon la semaine dernière.

Tags :

livre

saveurs

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Le M.A le 27/10/2010 à 09:22

Et les casseurs gagnent encore une fois !!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.