Lyon n'oublie pas les journalistes otages

Lyon n'oublie pas les journalistes otages

Mardi soir, 343 bougies seront allumées devant l'Hôtel de ville : une pour chaque jour de détention d'Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.
Ils ont été enlevés en décembre 2009 alors qu'ils réalisaient un reportage en Afghanistan pour France 3.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.