Prisonnier en Suisse, le chercheur lyonnais va demander une remise en liberté

Laurent Ségalat, 47 ans, est suspecté d'avoir tué sa belle mère à coups de marteau en janvier 2010 près de Lausanne. Lundi, ses avocats déposeront une troisième demande, invoquant une expertise complémentaire dans l'enquête.
Selon eux, une chute accidentelle de la victime n'est pas à exclure.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.