Le corps du géomètre retrouvé vendredi sur le chantier de l'A89

Cet homme était porté disparu depuis mercredi après-midi suite à un éboulement sur ce chantier entre Tarare et Violay. La victime, géotechnicien, était descendue en rappel pour relever les mesures des instruments lorsqu'une faille s'est ouverte, l'entraînant dans une chute qui a fini sous les décombres. Il s'agit du second accident mortel survenu sur le chantier de l'A89.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
benoit le 25/09/2011 à 04:52

On ne s'improvise pas conducteur de travaux du jour au lendemain,mais la première chose qu'apprend un conducteur de chenillette à lame (ndrl caterpilar) est de faire un talus et c'est ce que le conducteur d'engins expérimenté a appris sur le terrain. Donc , lorsqu'il convient de confectionner un talus , on ne met pas dessus une chappe de béton, ce qui est de la pure imbécilité; un talus sur de la terre végétale doit être rendu à la végétations sauf si vous voulez y mettre dessus des blocs rocheux. De ce fait , les concepteurs du projet aurait du être à même d'imposer la pente adéquate à ce talus sans y mettre dessus une chappe de béton trompe l'oeil.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.