Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Saint-Jean Industries: la cour d’appel déboute les salariés

En 2009, les 108 employés d'une fonderie de Vénissieux avaient été licenciés pour raison économique.
Ces licenciements étaient intervenus après la mise en liquidation judiciaire du site par le tribunal de commerce de Villefranche-sur-Saône. Dans un premier temps, les Prud'hommes de Lyon avaient estimé que ces licenciements étaient "dépourvus de cause réelle et sérieuse. De quoi justifier le versement d'indemnités". La cours d'Appel vient de débouter les salariés dans leur démarche. La maire communiste de Vénissieux Michèle Picard s'indigne de cette décision dans un communiqué: "Cette nouvelle décision nie la réalité pour ne pas mettre en cause un dirigeant sans scrupule qui a sciemment organisé la liquidation de l'usine". Les salariés étudient la possibilité d'un pourvoi en cassation.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.