Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Emprunts toxiques : Pierre Jamet contre-attaque

L’ancien directeur général des services du Département entre 1991 et 2011, donne dans le Progrès sa version concernant les emprunts toxiques contractés par le Conseil général du Rhône.

Selon Pierre Jamet, « le Département a des emprunts structurés, oui, sont-ils toxiques, à voir ». Il explique que ces emprunts ont été souscrits dans le cadre de renégociations, afin d’obtenir des conditions plus avantageuses : « à ce jour les renégociations ont entrainé une économie de 44 millions d’euros ». Et selon lui, Michel Mercier, le président du Conseil général, va continuer à renégocier ces emprunts avec Dexia, alors que l’opposition parle d’un surcoût de 400 millions d’euros. « Un chiffre erroné » pour l'ancien bras droit de Michel Mercier qui explique que « c’est un chiffre théorique qui ne vaudrait que s’il y avait cessation de trésorerie, ce qui est impossible pour une collectivité ».

Pour Pierre Jamet « l’ambiance au Département se dégrade car Michel Mercier est garde des sceaux. Les attaques sont injustes. Deux ou trois élus dénoncent la soi-disant collusion UMP/PS, moi je suis agacé par une collusion locale PS/FN sans que les mêmes trouvent à redire ».



Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.