Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo LyonMag

En manque de trophées, l’OL prendrait bien une coupe

Photo LyonMag

Quatre ans après son dernier trophée, la coupe de France 2008, l’Olympique Lyonnais reprendrait bien une coupe.

Mais pour cela il lui faut franchir l’obstacle constitué par Lorient, en demi-finale de la Coupe de la Ligue, ce mardi soir au stade du Moustoir.


"Aller au Stade de France serait une super belle performance, un rêve aussi, je pense pour tout le monde", reconnaît Rémi Garde.


"Bien sûr, la Coupe de la Ligue n’est peut-être pas la compétition la plus prestigieuse au départ de la saison mais quand on regarde la finale chaque année, on se dit qu’il aurait été pas mal d’en être. Nous avons la possibilité d'être là-bas et on prend cela très au sérieux. C'est un trophée tout simplement", souligne l’entraîneur de l’OL.


Ce dernier confie que le club comme les joueurs est en manque après trois ans de disette qui ont suivi huit années fastes constituées par une Coupe de la Ligue en 2001, sept titres de champion de France consécutifs dont un doublé avec la Coupe de France en 2008.


Et l’on peut aussi ajouter les six Trophées des champions. L’OL avait aussi perdu la finale de cette même Coupe de la Ligue en 2007 contre Bordeaux 1 à 0.


Évidemment, on aime à Lyon conserver le souvenir de cette finale de 2001 qui a permis au club de gagner contre Monaco (2-1 après prolongation) son premier trophée, 35 ans après la coupe de France 1973, avec 40.000 Lyonnais venus supporter leur équipe dans un Stade de France en rouge et bleu.

Par ailleurs, s’il veut gagner quelque chose, mieux vaut penser à une coupe plutôt qu’au championnat où le PSG semble filer à grande allure vers le titre et où le podium est encore loin d’être assuré pour l’OL, actuellement 4e.

Et pour l’heure, la Coupe de la Ligue est le moyen le plus rapide pour y parvenir.


Il reste deux matches à gagner.


Pour cette demi-finale, Garde voit son effectif se reconstituer peu à peu.

Très impatient à l’idée de revoir Maxime Gonalons au milieu, aux côtés de Kim Källström et malgré le bon match dans l’entrejeu de Clément Grenier, samedi contre Dijon, il pourrait titulariser Cris dont ce serait le retour en défense centrale après une blessure.


Devant, les meilleurs sont là, Michel Bastos, Bafétimbi Gomis et Lisandro alors que le club se donne tous les moyens pour réussir en affrétant un avion pour faire revenir d’Afrique, la nuit dernière, Bakary Koné, éliminé de la CAN avec le Burkina Faso.


En revanche, Dejan Lovren reste indisponible. Ses tendinites aux talons persistent et c’est une blessure difficile à résorber pour laquelle aucun délai ne peut être donné.


S.V.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.