Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo DR

L’OL en finale de la Coupe de la Ligue au bout du suspense (2-4) - Vidéo

Photo DR

Avec une défense en grande difficulté, l'Olympique Lyonnais s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue en battant Lorient, en Bretagne, 4 buts à 2.

L’Olympique Lyonnais aurait pu tuer le match dès le début de la première mi-temps. Et tous les attaquants olympiens veulent marquer de leur empreinte cette demi-finale, à commencer par Gomis, qui assène dès la 6e minute, une demi-volée surpuissante des 35 mètres qui est arrêtée par le portier lorrain, Benjamin Lecomte, préféré à Audard. On sent Lisandro très agité, et par deux fois, en début et en fin de première période, le buteur argentin bute sur le gardien breton. Et comme il l’avait annoncé la veille en conférence de presse, Michel Bastos est intenable sur son côté droit : centres, passes, tirs… Mais rien ne trouve le cadre. D’autant plus que du côté du FC Lorient, on se joue d’une défense lyonnaise présumée renforcée par le retour de Cris. Mais le « policier » n’est plus si bon en duel face à des avant-centres lorientais intenables : Emeghara le sent et à la 59e minute, il dépose le Brésilien à l’entrée de la surface et trompe Lloris d’une frappe déviée par Umtiti. Ce nouveau duo défensif (Cris-Umtiti) ne remplit pas son contrat, totalement dépassé, notamment sur les contres et les accélérations sur les ailes. Et la facture tombe : à la 68e minute, sur une remontée de balle rapide après un coup-franc contré de Bastos, les attaquants Emeghara et Mareque se faufilent, sans tirer, mais Monnet-Paquet surgit à droite et trouve le petit angle de Lloris. 2-0 pour Lorient. Mais dans l’adversité, Lyon reste le roi des rebondissements. A la 80e minute, Lacazette, aux prises avec deux défenseurs, tente le tir des 25 mètres et trouve les filets de Lecomte. Il reste alors un petit quart d’heure aux joueurs de Rémi Garde pour aller chercher le match nul. Mais ni Bastos, ni Gonalons ne parviennent à réduire le score. L’égalisation arrive à la dernière seconde de jeu : à la 93e minute, Jimmy Briand domine de la tête la défense adverse et donne 30 minutes de répit à un OL bien pâle.

Et c’est l’expérience qui va parler pendant la prolongation : à la 102e minute, plus motivés qu’en deuxième mi-temps, les Lyonnais lancent attaques sur attaques et Gomis parvient à conclure, en reprenant un ballon perdu par Lacazette. La fin de match, hachée, est dure pour les Lyonnais, acculés en défense. Mais l’équipe résiste, Lacazette inscrit même un doublé, anecdotique, à la 120e minute, et arrache au bout du suspense sa qualification pour sa première finale sous l’ère Rémi Garde au Stade de France. L’adversaire des Olympiens sera connu mercredi soir, entre Nice et Marseille.



Tags : ol | olympique lyonnais | lorient | coupe de la ligue |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.