OL : Jean-Michel Aulas préfère les revenus du Grand Stade aux pétrodollars

OL : Jean-Michel Aulas préfère les revenus du Grand Stade aux pétrodollars
Jean-Michel Aulas - LyonMag

Dans le Parisien, le président de l'OL se livre sur le futur économique de la Ligue 1 et donc de son club.

Depuis que Paris a été racheté par les Qataris de QSI, l'équilibre financier a été chamboulé. Et Lyon, comme les autres, se retrouve bien petit face aux prétentions gargantuesques du PSG.
Pour rivaliser, il faudra obtenir des financements. Avec le recrutement du jeune Emirati Hamdan Al Kamali, l'OL semblait faire du charme aux investisseurs du Moyen-Orient. Deux Chinois ont également rejoint la réserve olympienne.
Cependant, Jean-Michel Aulas brouille les pistes dans Le Parisien. Selon le président, la solution pour la Ligue 1 est ailleurs : "Lyon et d'autres doivent s'inscrire dans le business modèle préconisé par l'UEFA, à savoir le fair-play financier. A partir de 2014, l'UEFA souhaite que les participants à la Ligue des champions aient des revenus équilibrés avec les dépenses. Le business modèle de demain, ce sont les nouveaux stades, à l'image des multiplexes pour le cinéma".
Les revenus du Grand Stade suffiraient donc à contrer les pétrodollars du PSG dans l'esprit de Jean-Michel Aulas qui se calque sur le modèle allemand : "L'Allemagne possède aujourd'hui la meilleure économie dans le football grâce à ses enceintes. Ce sera la meilleure alternative à l'immense investissement du Qatar, qui est une chance pour la France."
Décines, nouvel eldorado pour l'OL ? JMA semble le penser : "Je n'ai pas une gueule d'héritier ou de producteur de pétrole, mais d'entrepreneur". Mais l'entrepreneur saura-t-il repousser les avances d'investisseurs immensément riches et qui lui permettraient enfin de pouvoir soulever la Ligue des champions avec les masculins ? Aulas est en tout cas en train de bien s'entourer pour l'avenir. Au cas où.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Géronimo le 14/02/2012 à 18:24

Ou lala ça fayote, "copie faite à Aulas" En voilà un qui aura des places gratuites ! C'est vrai la Buse cet homme est dangereux, d'autant qu'il fait partie de l'oligarchie lyonnaise, comme tu le sais!! Il dispose de moyens que le peuple n'a pas, d'ailleurs selon Crédoz, il représente à lui seul l'intérêt général, le peuple ne défendant que ses intérêts particuliers, c’est la nouvelle doctrine socialiste. Souvenons-nous des indiens d’Amérique que l’on a du exterminer, pour laisser la place au progrès représenté par les hordes sauvages venues d’Europe. Aujourd’hui c’est plus soft, on exproprie pour satisfaire des intérêts privés, et l’on transforme habilement , cet intérêt privé en intérêt général. Qui c’est les plus forts, c’est bien l’oligarchie lyonnaise, y compris la presse complaisante, il faut bien bouffer

Signaler Répondre

avatar
jm le 14/02/2012 à 17:25

Tant qu'il n'y a pas de confirmation en appel et encore... Un parrain reste un honnête citoyen proche des puissants.

Signaler Répondre

avatar
jm le 14/02/2012 à 17:23

Les revenus du Grand Stade c'est encore pour quelques années l'argent public concédé par le Régime Collomb mais dans 10 ans....

Signaler Répondre

avatar
avocatdefense le 14/02/2012 à 15:25
Avocat a écrit le 14/02/2012 à 14h37

A "la buse"

Propos diffamatoires à l'encontre de Monsieur jean-Michel AULAS.

Copie faite a Mr JM Aulas.

pour la défense de la buse on dira que le mot prison est de trop:le reste est à discuter

Signaler Répondre

avatar
Avocat le 14/02/2012 à 14:37

A "la buse"

Propos diffamatoires à l'encontre de Monsieur jean-Michel AULAS.

Copie faite a Mr JM Aulas.

Signaler Répondre

avatar
La buse le 13/02/2012 à 18:02

une gueule d'entrepreneur ? il quémande les collectivités pour des subventions depuis plus de 30 ans, il obtient des terrains pour une bouchée de pain et les revendre à prix d'or et il s'autodéfinit ENTREPRENEUR ? Aulas, démission. Ta place est en prison.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.