Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

JMA lors de sa déclaration samedi soir - DR

L’OL a la mémoire courte

JMA lors de sa déclaration samedi soir - DR

Avoir un passé n’implique pas d’avoir de la mémoire et l’OL, par sa réaction, excessive et traduisant une immense frustration, à l’encontre de l’arbitrage après le nul 4 à 4 concédé contre le PSG, samedi à Gerland est là pour le démontrer.

Certes, Jean-Michel Aulas et Rémi Garde peuvent se plaindre d’un arbitrage dirigé notamment en seconde période sur des actions "donnant lieu à interprétation" selon les termes de l’entraîneur, mais leur diatribe sur le temps additionnel est hélas déplacée et masque surtout les réelles faiblesses de l’équipe qui voit le podium s’éloigner.
Car aux 2 minutes 30 secondes accordées au titre des cinq remplacements opérés en seconde période par les deux équipes, l’arbitre, qui décide à discrétion de la durée des arrêts de jeu, doit aussi ajouter une minute par joueur blessé et évacué du terrain. Il pouvait donc y avoir quatre minutes de plus.
Mais le président de Lorient, Loïc Ferry, pourrait bien rafraîchir la mémoire courte de l'OL.
Le 31 janvier, en demi-finale de la coupe de la Ligue, l’Olympique Lyonnais, alors mené 2-1, avait égalisé par Jimmy Briand sur un corner joué au delà du temps additionnel de 4 minutes accordé ce jour-là. L’arbitre, Ruddy Buquet, n’avait alors aucune obligation de laisser tirer ce corner.
Ce jour-là, l’OL était le gros contre le petit.
Quelle que soit la compétition, l’arbitrage est toujours plus ou moins à l’avantage des plus puissants et force est de constater que l’Olympique Lyonnais n’a plus le leadership du championnat de France repris cet été par le PSG et ses actionnaires qataris.
Dans leur période de gloire, Saint-Etienne, Bordeaux, Marseille, PSG, Lyon durant sept ans et désormais de nouveau le Paris Saint-Germain ont tous bénéficié ou bénéficient à l’heure actuelle des petits coups de pouce du destin...
Ainsi, au sommet de sa réussite, jamais l’OL ne se serait vu siffler le penalty accordé à Nene pour une faute de Gonalons sur la ligne de la surface dans le temps additionnel (déjà) de la première période.
La réalité est néanmoins plus inquiétante pour l’Olympique Lyonnais qui perd pied dans ce championnat où il est désormais à cinq points de la 3e place détenue par Lille et qui ne garantit d’ailleurs pas de qualification directe pour la Ligue des Champions mais pour le tour de barrage...
Les chiffres sont accablants. L’OL, qui concède beaucoup trop de buts, n’est que 13e de la phase retour avec la plus mauvaise défense à égalité avec Lorient (11 buts). Au total, Lyon est 13e depuis la trêve.
Il faut réagir. La victoire à Nancy, pour la prochaine journée est impérative sous peine de voir l’Europe s’éloigner encore un peu plus mais il faudra compter sur une motivation égale à celle affichée contre le PSG pour avoir une chance de l’emporter sur un terrain synthétique et contre un adversaire luttant aussi pour sa survie, non pas celle de demeurer européen mais celle de rester en L1.
S.V.



Tags : ol | olympique lyonnais | PSG | Paris |

Commentaires 10

Déposé le 28/02/2012 à 23h17  
Par LyonUK Citer

5 changements donc 2 effectués en même temps donne 2 minutes de temps additionnel. Merci de ne pas influencer le lecteur dans le sens de VOTRE opinion qui est censée être neutre.


De plus le temps additionel est un temps minimum, donc à Lorient, une fois les 4 minutes passées l'arbitre a attendu logiquement la fin de l'occasion qui était le corner gagnant pour siffler. Contre le Qatar, pour avoir revu le match les 4 minutes sont injustifiées.

Déposé le 27/02/2012 à 14h24  
Par Marty MacFly Citer

N'importe quoi !!

Lyon Mag, en coparant le mach de Lorient fait de la manipulation médiatique !
A Lorient, un joueur a simulé pendant les arrêts de jeu une blessure pendant 30 secondes, l'arbitre se devait donc de les ajouter à la prlongation. Le but à été marqué à la 93+20 secondes !!!!!


Samedi, si on ajoute le penalty marqué à la 45+3 minutes a donc fait jouer le PSG 7 minutes de plus que le temps réglementaire !! Bien assez poue les faire revenir

C'est donc de la tricherie manifeste !

Mais bon ...que faire face aux pétrodollars Qataris qui sera la principale source de revenus de la ligue à partir de l'an prochain ....

Préparrez vous à de longues années de domination irrégulière de os amis parisiens....

Déposé le 27/02/2012 à 09h55  
Par zaza Citer

De toutes façons, le temps additionnel annoncé est toujours un temps minimum et le reste est à la discrétion de l'arbitre. Quant à la LDC, si la manne financière ne tombe pas, il y aura aussi moins de primes pour les joueurs. Moins de recettes, moins de dépenses

Déposé le 27/02/2012 à 09h37  
Par loulou Citer

Les décisions de l'arbitre doivent être respectées.
Il serait nécessaire que la Fédération Française de football sanctionne très sévèrement les clubs et les dirigeants qui contestent des décisions . Le sport (professionnel) doit être un jeu pas une activité basée sur le fric comme cela est devenu la règle !

Déposé le 27/02/2012 à 08h22  
Par arbitre Citer

M AULAS a eu tord de s'en prendre à l'arbitre et n'est pas un modèle pour les jeunes;le corps arbitral devrait demandé des sanctions pour éviter ce genre de dérive:M AULAS ferait mieux de revoir sa défense perméable plutôt que de chercher des excuses d'erreurs d'arbitrage qui lui ont tant profité dans le passé:le vent tourne..!

Déposé le 27/02/2012 à 07h28  
Par Observateur Citer

Je ne me souviens pas qu'un joueur de Lorient soit resté si longtemps au sol, c'est d'ailleurs ce qu'il aurait du faire et qui lui a été reproché. Par contre, je me souviens que le temps annoncé était de 3 minutes (et pas 4 !) et que contre PSG, il était effectivement annoncé à 4.
Il voit surtout la manne financière de la LDC qui s'éloigne ... ce pour quoi il dirige une équipe de foot

Déposé le 26/02/2012 à 21h20  
Par 44 Citer

FAITES jouer gourcuff , en fait c'est pas pîre

Déposé le 26/02/2012 à 17h53  
Par tom Citer

mr Aulas a peut etre raison sur ce match mais il ne se rappelle pas quand les arbitres lui cire les pompes comme quoi dans le football comme en politique il n,y a que l,argent qui compte

Déposé le 26/02/2012 à 17h43  
Par allezl'OL Citer

Votre article est juste, mais la réaction d'Aulas est tout à fait normal après ce qui s'est passé: Tout bon supporter a un coté "mauvaise foi" en lui!!!

Sinon moi je suis rassuré du match qu'ils ont fait hier, avec cette mentalité et cet équipe on ira surement très loin dans les différentes compète

Déposé le 26/02/2012 à 17h36  
Par Mister J Citer

Le seul souci du match contre Lorient, c'est que pendant ce fameux temps additionnel de 4 min, un joueur de Lorient reste pas loin d'une minute au sol. Alors oui, dans ces conditions, il est tout à fait normal (voire même obligatoire) de laisser tirer un corner obtenu avant la fin du temps additionnel.
"Ainsi, au sommet de sa réussite, jamais l’OL ne se serait vu siffler le penalty accordé à Nene pour une faute de Gonalons sur la ligne de la surface dans le temps additionnel (déjà) de la première période."
Et ce genre de propos est calomnieux, sans réel fondement et de plus, tend à admettre (ou pire tolérer) qu'une quelconque fraude est, ou eut été possible.
En lisant cet article, j'ai comme l'impression que ce n'est que justice, l'arroseur arrosé...L'arbitrage d'hier était assez honteux et injustifiable, point barre, que vous le vouliez ou non.
Je ne dédouane en rien les faiblesses lyonnaisses, surtout défensives mais cet article est tout de même bien pauvre...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.