Jour J pour l'habitante d'Ambérieu qui poursuit la SNCF

Le tribunal de grande instance de Paris doit rendre sa décision. La jeune femme réclame 45 000 euros à la SNCF, responsable selon elle de lui avoir fait perdre son premier emploi à Lyon. Elle avait été licenciée à l'issue de sa période d'essai, en raison de retards répétés, liés à son trajet quotidien en train entre Ambérieu et Lyon.
La jeune femme réclame 45 000 euros à la SNCF, responsable selon elle de lui avoir fait perdre son premier emploi à Lyon. Elle avait été licenciée à l'issue de sa période d'essai, en raison de retards répétés, liés à son trajet quotidien en train entre Ambérieu et Lyon.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.