Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

En 2001, l'OL avait remporté le trophée (de gauche à droite : Edmilson, Sonny Anderson, Florent Laville et Grégory Coupet) - DR

L’OL reprendrait bien une coupe

En 2001, l'OL avait remporté le trophée (de gauche à droite : Edmilson, Sonny Anderson, Florent Laville et Grégory Coupet) - DR

25 000 Lyonnais au Stade de France et des centaines de milliers de téléspectateurs seront derrière l’OL samedi soir en espérant que leur club favori remporte la finale de la coupe de la Ligue contre Marseille et gagne ainsi son premier trophée depuis 2008.

Bien sûr, durant cette période de disette au palmarès, l’Olympique Lyonnais a conservé son statut de club européen, atteignant même la demi-finale de la Ligue des Champions en 2010 mais l’équipe avait perdu cette habitude de gagner des trophées et de rassembler les foules au pied de l’Hôtel de Ville.
Au delà de la qualité de jeu en berne, c’est ce qui était beaucoup reproché par les supporters à l’ancien entraîneur, Claude Puel, durant ses trois ans de présence alors que Jean-Michel Aulas a, cette semaine dans «Le Progrès» reconnu en vouloir au technicien.
"Car en ne gagnant rien, il a jeté le doute sur la capacité de l’OL à être performant", a notamment souligné le Président sans faire son autocritique pour autant alors qu’il l’avait choisi et défendu corps et âme par la suite, au moins durant deux saisons.
Après trois années difficiles avec une ambiance difficile, voire délétère, au stade de Gerland, l’heure est donc au renouveau sous la direction de Rémi Garde et la confiance faite aux jeunes formés au club qui ont su se révéler cette saison comme Grenier, Lacazette, Umtiti.
Bien sûr, le jeu n’est pas toujours d’un très grand niveau mais l’équipe affiche au moins un réel esprit qui lui a permis de se relever de son terrible échec à Nicosie en Ligue des Champions.
Depuis ce fameux 7 mars, l’OL est invaincu (6 victoires, 1 nul) et a repris confiance à l’inverse de Marseille qui reste sur sa plus terrible série depuis cinquante ans avec douze matches sans succès dont onze défaites.
L’OM jouera maintenant toute sa saison sur ce seul match, un véritable quitte ou double ce qui ne sera pas le cas de Lyon.
Car outre cette finale de coupe de la Ligue, l’Olympique Lyonnais a aussi la perspective de gagner la coupe de France avec une finale contre l’US Quevilly, un club de National (3e division) et a garde toujours dans sa ligne de mire une possible 3e place, synonyme de qualification pour le tour de barrage de la Champion’s league.
Cette ambition est toujours la priorité du club, plus que celle de gagner les deux coupes nationales et ce, pour des raisons évidentes de rentrées financières.
Car même si une victoire en coupe qualifierait l’OL en Ligue Europa, laquelle sera mieux rémunérée à partir de l’an prochain, un nouveau ticket pour la Champion’s league est beaucoup plus favorable financièrement mais aussi médiatiquement.
Maintenant, gagner au moins un trophée, si ce n’est les deux fera le bonheur des supporters et donnerait, comme l’a souligné Garde en conférence de presse, vendredi soir, "un immense coup d’accélérateur à la fin de saison".
Même si elle n’est pas aussi grande qu’en 2001 quand l’OL attendait son premier titre depuis 28 ans, l’attente de toute une région est immense de pouvoir retrouver l’ivresse du succès.
S.V.



Tags : ol | olympique lyonnais | coupe de la ligue | om |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.