OL : joueurs et club, même objectif ?

OL : joueurs et club, même objectif ?
Photo LyonMag

Entre le podium, toujours accessible mathématiquement et la
coupe de France dont la finale est samedi prochain, l’OL sait-il
vraiment sur quel pied jouer à quelques heures de recevoir Lorient, un
match pour lequel la victoire est impérative ?

Oui, sans doute mais les intérêts peuvent être divergents entre les objectifs prioritaires de Jean-Michel Aulas qui fait de la 3e place un objectif ultra prioritaire pour des raisons économiques évidentes qui tiennent à la pérennité du club au top niveau, et ceux des joueurs, ou d’une partie d’entre eux, qui aimeraient bien ajouter une ligne à leur palmarès en s’imposant contre Quevilly, un club de National pour la seconde finale de la saison.

Car il n’est aucun mystère de l’individualisme des joueurs dont certains s’étaient engagés à l’Olympique Lyonnais en affichant l’ambition de gagner des titres. Mais ceux arrivés depuis 2008 n’ont encore rien remporté.

Peut-être aussi parce que certains ont été largement surcotés, croyant en outre qu’il suffirait de s’engager à Lyon pour être couverts de gloire après que le club eut remporté sept titres de champion consécutifs.

Il y a une dizaine de jours, Jean-Michel Aulas ne s’était pas défaussé et avait affirmé que "deux coupes, c’est bien, mais le podium c’est mieux."

Car même si l’Europa League sera mieux dotée à partir de la saison prochaine, les revenus liés à la Champion’s league resteront sans commune mesure.

"Il est très dangereux de tricher avec le sport. Je ne peux pas l’imaginer. Il n’y a pas eu de calcul de la part des joueurs qui ne sont ni des robots ni des machines. Nous avons laissé beaucoup de forces sur nos matches à Ajaccio et contre Marseille. J’avais prévenu les joueurs en insistant sur le fait de se donner au maximum pour atteindre tous nos objectifs", affirme Rémi Garde.

Alors, les joueurs ont-ils vraiment fait un choix entre le podium et la coupe de France dont le vainqueur sera connu dès samedi ?

"J’espère que non et j’ai rappelé que l’institution a besoin de se qualifier pour la Champion’s league. L’objectif prioritaire du président est la C1 et celui des joueurs est la coupe de France", a commenté Jean-Michel Aulas dès après le match à Toulouse.

En attendant, l’OL, après les matches de samedi soir, est 5e à neuf longueurs de Lille et avec une différence de buts moins bonne, qui implique de marquer dix points de plus que le LOSC pour atteindre le podium alors qu’il ne lui reste que six matches à disputer en championnat (en comptant celui de ce soir) !

Pour cela, il faudra hausser le niveau de jeu en berne à Toulouse et contre Marseille.

"Il y a la possibilité de retourner la situation avec l’investissement des joueurs à 150%. Il faut puiser au fond de chacun pour trouver les ressources d’atteindre les objectifs que tout le monde voulait conquérir en début de saison", souligne Garde qui reconnaît qu’il "ne faudrait pas être très loin d’un 6 sur 6" pour monter sur le podium.

Tout autre résultat qu’une victoire contre Lorient, ce dimanche soir, obligerait donc, sans doute, l’OL à jouer sa fin de saison sur la seule finale de la coupe de France, moyen le plus court désormais pour assurer au moins l’Europa League.

Tags :

ol

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.