Agression du Toulouse - Lyon : l'un des agresseurs présumés porte plainte contre la victime

Le jeune homme explique avoir reçu un coup de tête lors de l'altercation.
vendredi, la garde à vue des deux agresseurs présumés d'un jeune villeurbannais de confession juive dans un train Toulouse-Lyon a été prolongée car les enquêteurs cherchent à déterminer s'il y a ou non dans cette affaire un caractère antisémite. Dans la foulée, l'un des deux jeunes interpellés jeudi dans un centre de recrutement de l'Armée a lui aussi porté plainte contre la victime de l'agression, il dit avoir reçu un coup de tête du villeurbannais.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.