Lyon : les Roms sont toujours place Carnot

Leur camp avait été évacué vers la gare de Perrache jeudi dernier juste avant la venue à Lyon du ministre de l'Intérieur Manuel Valls. Une cinquantaine de personnes y vivait dedans. Certaines sont reparties au pays mais d'autres sont restées. Selon le Progrès qui a constaté leur présence sur place, ils seraient une vingtaine à venir la journée, la nuit, ils ne peuvent pas dormir sur place. Par ailleurs, on apprend qu'une délégation du Grand Lyon se rend mardi en Roumanie à la rencontre des Roms de Tinca. Depuis novembre 2010, Lyon est engagé dans un projet de coopération en direction des communautés roms afin d'améliorer leur conditions de vie. La délégation lyonnaise rencontrera également l'ambassadeur de France en Roumanie.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
voxrromorum le 18/09/2012 à 09:58

N'importe quoi! Deux ministres français vont à Bucarest pour faire signer un accord par des administrations locales et le bureau de l'OFII en Roumanie. Objectif: la réinsertion en Roumanie de 80 familles rroms. Rien que la ville de St-Denis compte déjà 56 familles dans un projet d'accompagnement alternatif.
Maintenant, les lyonnais iront à Tinca se réjouir des bains-douches qu'ils y ont financées. Elles sont là pour tout le village, pas pour les Rroms seuls, alors arrêtons un peu. Puis, ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas de douches que les Roumains et les Rroms de Roumanie viennent en France; c'est parce qu'ils n'ont pas de travail

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.