Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Aliadière et Monzon n'auront pas réussi à donner l'avantage à leur équipe respective - DR Sofoot

L’OL s’accroche au podium avec son équipe type

Aliadière et Monzon n'auront pas réussi à donner l'avantage à leur équipe respective - DR Sofoot

A l’ombre d’OM-PSG (2-2), l’autre sommet de la Ligue 1 entre Lorient et l’OL a tenu aussi ses promesses avec un bon résultat nul là aussi (1-1) qui permet aux Lyonnais de rester sur le podium.

Après une performance inquiétante en Israël au niveau du jeu mais finalement conclue par une victoire (4-3), l’équipe de Rémi Garde s’est bien rattrapée en s’appuyant sur son équipe type à l’exception d’Anthony Réveillère, absent pour cause de suspension et remplacé numériquement par Fabian Monzon.
Ce bon match démontre encore une fois que l’OL peut rivaliser avec les meilleurs de la Ligue 1 s’il joue avec son onze de base en 4-2-3-1.
En revanche dès lors que des changements sont opérés, le niveau baisse d’un ton, soit parce que les joueurs n’assimilent pas bien les modifications d’organisation, soit parce que les remplaçants peinent à être à la hauteur.
C’est certainement à ce niveau que l’Olympique Lyonnais risque de trouver ses limites pour pouvoir jouer sur tous les tableaux.
Aucun entraîneur ne peut faire disputer 50 à 60 matches aux mêmes joueurs dans la même saison.
La baisse de régime serait inéluctable à un moment ou à un autre, sans compter les blessures et les suspensions.
La conjoncture actuelle du club avec une baisse des moyens financiers incite Rémi Garde a lancer des jeunes (Plea, Benzia, Ghezzal dernièrement) qui, à force de matches, vont acquérir l’expérience nécessaire pour se hisser au niveau requis.
Il faut donc un peu de patience même si ce n’est pas la caractéristique principale du football pro.
Au plan comptable, l’OL reste donc invaincu à l’extérieur là où il affichait une certaine faiblesse la saison dernière.
Bien sûr, il concède toujours au moins un but par match (sauf contre Rennes et Ajaccio cette saison).
Après avoir gagné à Rennes (1-0), il reste sur trois nuls (1-1) à Evian, Lille et Lorient.
Toutefois, les performances à Evian et Lille avaient été beaucoup moins abouties que face aux Merlus où les Lyonnais ont touché deux fois les montants et mené à la marque.
On regrettera toutefois cette égalisation concédée en début de seconde période, une lacune récurrente qui fait souci à Rémi Garde.
Sur les deux derniers matches, trois entames de mi-temps ont été ratées dont deux en Israël...
En attendant, l’OL peut savourer cette trêve internationale en étant revenu avec deux résultats positifs en Europa League et en L1 après avoir perdu contre Bordeaux après avoir laissé une bonne impression de jeu.
Il faudra bonifier ce nul à Lorient par une victoire à Brest à Gerland le 21 octobre ce qui paraît à sa portée.
Attention toutefois, les Lyonnais n’avaient pas réussi à battre cet adversaire la saison dernière (2 nuls).
Il sera temps ensuite d’aborder l’Olympico contre Marseille au Vélodrome le dimanche 28 pour un autre sommet du championnat à l’extérieur.
S.V.



Tags : ol | olympique lyonnais | dossier ol |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.