Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Marine Le Pen était mercredi à Vaux-en-Beaujolais.

Elle a lancé un "signal d'alarme" pour que les viticulteurs se mobilisent contre la réforme des droits de plantation qui signifierait, selon elle, "la liquidation de la viticulture dans les 5 ans". Cette réforme actuellement en discussion à Bruxelles, prévoit la libéralisation des cépages et des appellations, sans les limiter à des zones géographiques précises. Marine Le Pen s'est ensuite rendue dans un autre domaine pour être intronisée dans une des confréries du Beaujolais.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.