Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Benzia, buteur phénomène - DR

Sportivement, l’OL tire des bénéfices du voyage à Prague

Benzia, buteur phénomène - DR

Assuré de la première place du groupe I de l’Europa League après son nul obtenu à Prague jeudi contre le Sparta (1-1), l’OL tire des bénéfices sportifs qui peuvent lui permettre d’envisager à nouveau un futur glorieux.

Cette position de leader permet déjà à l’Olympique Lyonnais d’éviter de tomber sur un club reversé de la Champion’s League ou sur une autre équipe arrivée en tête de sa poule préliminaire à l’heure du tirage au sort des 16èmes de finale.
Désormais, jusqu’à la fin de l’année, Rémi Garde pourra se consacrer pleinement à la Ligue 1 avec, là aussi, une place de tête à défendre dans un calendrier qui proposera plusieurs tests intéressants à l’équipe lyonnaise (Toulouse, Marseille, Saint-Etienne et PSG, voire Montpellier).
Bien sûr, il y aura encore un rendez-vous d’Europa League contre le club israélien de Kiryat Shmona, déjà éliminé de la compétition.

Ce sera encore l’occasion pour l’OL de donner de l’expérience et du temps de jeu à ses jeunes comme il a pu le faire avec une belle réussite à Prague.
Si en début de saison on pouvait douter de la profondeur de l’effectif et de sa capacité à jouer sur plusieurs tableaux, on peut désormais être rassuré.
Même si le terme n’aime pas être employé par Garde, l’Europa League a constitué un bon laboratoire pour élargir les choix tout en avançant dans la compétition pour laquelle l’OL est encore invaincu.
C’est toujours mieux que de ne suivre que des entraînements avec les pros ou d’évoluer en CFA, la 4e division française.
Dans le même temps, les joueurs cadres ont pu être ménagés pour les trois matches qu’il y a disputer dans les huit prochains jours.
La gestion de l’effectif a été parfaite avec des changements qui n’ont pas entraîné une baisse des performances comme cela pouvait être encore le cas, il y a quelques temps avec notamment l’élimination en coupe de la Ligue à Nice.
Ce faux-pas est d’ailleurs certainement oublié aujourd’hui et plutôt considéré comme un mal pour un bien.

A l’inverse, la victoire sur le terrain de l’Athletic Bilbao, il y a deux semaines, peut être estimée comme un élément fondateur pour l’effectif avec des remplaçants qui ont su franchir déjà à cette occasion un palier pour devenir des alternatives crédibles dans les rotations opérées par Rémi Garde.
Celui-ci enregistre aujourd’hui, et sans doute plus vite qu’attendu, les bénéfices de sa gestion d'un effectif toujours en phase de restructuration avec les départs, passés et à venir, de cadres à fortes rémunération.
On en est pas encore à parler du 8e titre de champion de France mais il est certain que l’OL s’est donné les moyens de lutter pour l’obtenir en fin de saison.



Tags : ol | olympique lyonnais | dossier ol |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.