L'accord sur le Lyon-Turin a été signé lundi à Lyon

L'accord sur le Lyon-Turin a été signé lundi à Lyon

Le président de la République François Hollande et le Premier ministre italien Mario Monti étaient lundi à Lyon. La liaison Lyon-Turin devrait raccourcir le temps de trajet entre les deux villes de 3h30 à 1h30, et mettra Paris à un peu plus de quatre heures de Milan contre sept heures actuellement. Cette ligne à grande vitesse est censée entrer en service en 2025, mais sera vraisemblablement repoussée à 2028-2029.
Pendant ce temps, les opposants au projet, italiens et français, ont manifesté devant la gare des Brotteaux. En fin de journée, ils étaient prés d'un millier. Quelques échauffourées ont éclaté avec les forces de l'ordre, une cinquantaine de personnes a été interpellée. Les manifestants ont dénoncé le blocage des cars transportant d'autres opposants par des contrôles de gendarmes, notamment au péage de Saint-Quentin-Fallavier.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.