Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gonalons et Dabo, suspendus, ont manqué à l'OL - LyonMag

OL: les absents en question

Gonalons et Dabo, suspendus, ont manqué à l'OL - LyonMag

Accroché par le dernier du championnat, Nancy (1-1), l’OL a pu voir combien certains joueurs avaient de l’importance quand ils étaient là.

Mercredi, leur absence a provoqué le déséquilibre de l’équipe et un déficit d’automatismes comme l’a reconnu quand même, très brièvement Rémi Garde après la rencontre.
Celui-ci a bien admis que certaines choses n’avaient pas fonctionné durant cette rencontre et l’accumulation d’absences a été un handicap supplémentaire tout autant que la récupération après le derby qui a laissé des traces mentalement et physiquement.
La suspension de Maxime Gonalons est un élément à prendre en considération. Il est un élément important de l’entrejeu, d’autant plus qu’il est l’un des joueurs qui touche le plus de ballon dans le championnat et l’un de ceux qui réussissent le plus de passes.
Ainsi, dans la construction du jeu, il apparaît comme un complément incontournable sur lequel Steed Malbranque a l’habitude de s’appuyer.
Or, Malbranque s’est retrouvé bien seul dans un entrejeu où Arnold Mvuemba et Gueïda Fofana n’ont, certes, pas démérité mais sans avoir l’impact nécessaire.
Les blessures d’Anthony Réveillère et Alexandre Lacazette, actuellement très en forme, n’ont pas arrangé les affaires de l’OL. Ils sont respectivement sortis au bout d’une demi-heure et à la mi-temps, tout cela s’ajoutant à la suspension de Mouhamadou Dabo après son exclusion à Saint-Etienne.
En contre-partie (mais est-ce que ce sera suffisant contre le PSG ?), Lisandro, Dejan Lovren et Michel Bastos sont de retour. Ce dernier est déjà revenu contre Marseille, il y a deux semaines, alors que les deux autres ont fait leur retour à la compétition contre Nancy.
C’est toujours un point de compensation par rapport à la cascade de blessés que l’OL n’est pas le seul club à subir en cette période de la saison.
Toutes ces absences n’occultent en rien les reproches formulés par Rémi Garde à l’attention de l’arbitre Jean-Charles Cailleux dont la performance globale a été en dessous du niveau requis pour la Ligue 1 et qui a, selon lui, pénalisé son équipe.
Mais attention, s’il a oublié un penalty flagrant pour une faute de main d’Helder sur un tir de Lisandro, important à ce moment du match où le score était de 0-0, l’Olympique Lyonnais peut aussi s’estimer heureux de ne pas avoir eu deux nouveaux joueurs exclus : Gueida Fofana, pour une vilaine intervention, et Samuel Umtiti dont on pouvait considérer qu’il anéantissait une action de but en étant dernier défenseur.
Ce n’était finalement pas le soir de l’OL.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.