Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rachid Ghezzal et ses partenaires doivent aller de l'avant - DR

OL : la Ligue 1 pour seul horizon

Rachid Ghezzal et ses partenaires doivent aller de l'avant - DR

Eliminé jeudi par Tottenham de l’Europa league après avoir concédé le nul (1-1) mais aussi des deux coupes nationales, l’OL n’a plus que la Ligue 1 comme horizon avec treize matches à disputer d’ici la fin de saison et l’objectif de terminer sur le podium.

C’est l’ambition minimum affichée par le club en juin dernier afin de retrouver la Ligue des Champions, plus lucrative et dont les revenus permettront de revenir à l’équilibre financier lors du prochain exercice comptable comme l’a espéré Jean-Michel Aulas mercredi à l’heure de présenter les chiffres semestriels d’OL Groupe.
Même si l’effectif a été réduit de 27 à 24 unités durant le mercato d’hiver, le nombre de joueurs paraît encore bien important par rapport au peu d’échéances restant à honorer : un match par semaine, au mieux mais avec des affiches à Gerland telles que le derby contre Saint-Etienne, les venues de Marseille ou du PSG.

L’Olympique Lyonnais aura à chaque fois huit jours pour bien se préparer.
Il y en aura même quinze entre le déplacement à Bastia et la réception de Sochaux, coupure internationale oblige.
L’Olympique Lyonnais pourra néanmoins positiver en estimant qu’il n’a plus que l’objectif d’atteindre le podium pour se concentrer mais l’allègement du calendrier n’est pas forcément un bienfait si tôt dans la saison car il faudra gérer les frustrations de ceux qui auront forcément moins de temps de jeu.
Les possibilités de rotations, s’il n’y a pas de blessés ou suspendus, vont donc être limitées pour Rémi Garde qui espère que les deux matches contre Tottenham, mais aussi celui face à Bordeaux, ont permis de relancer définitivement une machine grippée par ses deux défaites à Ajaccio et contre Lille.
Dès dimanche à 14 heures, il faudra avoir évacué la déception de cette cruelle élimination à la dernière minute du temps réglementaire et se remotiver pour prendre les trois points face à Lorient, une formation qui flirte aussi avec les places européennes. Une échéance à ne vriament pas manquer.

En attendant, la qualification de Tottenham paraît plutôt logique mais une fois encore la première manche a été déterminante avec deux buts concédés dans le temps additionnel de chacune des deux mi-temps.
Sur le plan du jeu, l’équipe anglaise présentait de meilleures individualités et cela a fait la différence.
Quand l’OL pouvait compter sur un Lisandro assez neutre et qui ne pèse pratiquement plus sur le jeu, Tottenham a pu s’appuyer sur des frappes venues d’ailleurs de Gareth Bale, à l’aller, ou de Moussa Dembele, jeudi soir.

Globalement, au retour, la formation londonienne peut faire valoir un plus grand nombre d’occasions nettes comme ce tir de Holtby détourné sur le poteau par Rémy Vercoutre, la volée de Bale rasant le poteau au retour de la mi-temps, un coup franc et un tir de ce même Bale repoussés par Vercoutre, un ballon tombant sur la barre d’Adebayor devant lequel le gardien lyonnais était déjà bien sorti en début de rencontre quand le score était de 0-0.
L’OL, après avoir ouvert la marque, n’a pas su se mettre à l’abri mais les opportunités pour le faire ont été limitées face à un adversaire sans doute un peu plus fort et qui affrontera l’Inter de Milan au prochain tour.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 8

Déposé le 22/02/2013 à 13h24  
Par no limit Citer

Serge le Lama-.-- a écrit le 22/02/2013 à 13h17

La Buse....encore un qui porte bien son nom !

mais comme elle a raison cette buse llà !

c'est sûr que les "bien pensants" doivent être rageux de voir que ceux qui paient la danseuse à AULAS ne sont pas tombés de la dernière pluie et voient tout à fait bien les manipulations du père AULAS

qui va jusqu'à dire que l'OL ferait du bénéfice alors qu'hier il publiait (formalité obligatoire) des chiffres semestriels pires que jamais (en fait 8 millions de pertes qui vont s'ajouter au 92 millions de déficits sur les trois exercices précédents

c'est sûr que ça dérange ceux qui ne voudraient pas qu'on voit de telles aberrations

Déposé le 22/02/2013 à 13h17  
Par Serge le Lama-.-- Citer

La Buse....encore un qui porte bien son nom !

Déposé le 22/02/2013 à 13h17  
Par Fotosé Citer

STOP au Grand Stade à Décines !!!
Il en faut un encore plus grand M. Aulas.
OUI au Mega Grand Stade de 120 000 places !!!

Avec un plus grand stade et donc plus de recettes, l'OL aurait une meilleure équipe et gagnerait la Coupe d'Europe.

Déposé le 22/02/2013 à 13h03  
Par La buse Citer

Il faut empêcher l'OL de construire à Décines et rester à Gerland.
AULAS doit assimiler que l'OL c'est l'identité lyonnaise et que rénover Gerland et négocier un bail emphythéotique reste le meilleur compromis.
A Décines, vu les finances actuelles, OL Groupe n'aura pas les moyens, le Grand Lyon deviendra propriétaire parce qu'il a cautionné les prêts....et il fera signer un bail emphythéotique à l'OL.
A moins qu'Aulas ne parte ruiné et le locataire à Décines devienne l'UGA....ou un club de danse sur herbe.
AULAS DEMISSION

Déposé le 22/02/2013 à 11h34  
Par Marielle Citer

ABCD a écrit le 22/02/2013 à 11h30

REQUIEM IN PACE - nécrologie
Hier à 23:41

Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements

Nous avons la profonde tristesse de vous faire part du décès de

L'OLYMPIQUE LYONNAIS

enlevé à notre tendre attention le mercredi 21 février 2013 à l’âge de 63 ans

après une longue et pénible maladie supportée avec courage.

Les lyonnais en deuil remercient toutes les personnes s’associant à leur peine.

Ni fleurs ni couronnes !

Elles peuvent être remplacées par des dons en faveur des dirigeants du club défunt.

La cérémonie d’adieu aura lieu dans les jours à venir au stade Gerland

en présence de tous les dirigeants

et d’autres personnalités, responsables politiques et incapables sportifs.

Registre de condoléances à transmettre à tous les amis des "gones"

LUX AETERNAM LUCEAT EIS !

sublimitude

Déposé le 22/02/2013 à 11h30  
Par ABCD Citer

REQUIEM IN PACE - nécrologie
Hier à 23:41

Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements

Nous avons la profonde tristesse de vous faire part du décès de

L'OLYMPIQUE LYONNAIS

enlevé à notre tendre attention le mercredi 21 février 2013 à l’âge de 63 ans

après une longue et pénible maladie supportée avec courage.

Les lyonnais en deuil remercient toutes les personnes s’associant à leur peine.

Ni fleurs ni couronnes !

Elles peuvent être remplacées par des dons en faveur des dirigeants du club défunt.

La cérémonie d’adieu aura lieu dans les jours à venir au stade Gerland

en présence de tous les dirigeants

et d’autres personnalités, responsables politiques et incapables sportifs.

Registre de condoléances à transmettre à tous les amis des "gones"

LUX AETERNAM LUCEAT EIS !

Déposé le 22/02/2013 à 11h24  
Par Lyonnais du 3 Citer

Pour gagner des matchs, il faut marquer des buts.
Pour marquer des buts, il faut de bons attaquants motivés auxquels on donne de bons ballons, un bon milieu offensif en soutien, un bon milieu récupérateur pour relancer et une bonne défense de fer.

Pas certain qu’avec une gestion des joueurs tous plus ou moins sur le départ, pour alléger la masse salariale, pour avoir plus d’argent, pour « tenter d’essayer de peut-être bien » financer un stade nouveau… on ne pénalise finalement pas une équipe et un club relégué en seconde zone en Europe.

Pourtant, on a connu des grandes heures… à l’époque où le stade à Décines n’était qu’un vague projet dans les cartons…
Gerland est-il rempli lors des rencontres aujourd’hui comme dans le passé ?

De cause à effet ?

Déposé le 22/02/2013 à 09h25  
Par Une lyonnaise Citer

Et bien comme ça, Monsieur AULAS pourra travailler sur son dossier pour le grand stade, et trouver sa banque pour son prêt.
Vu le résultat de ce club, de plus en plus catastrophique, il faut mieux garder le stade de Gerland, celui ci appartient à la Ville de Lyon, il est déjà payé, et il ne nous coutera pas trop cher dans nos impôts locaux.
Il faut arrêter de dépenser de l'argent public... même si certaines personnes nous disent que ce sont des fonds publics, au début de projet oui, mais en cours de route du dossier, OL n'a pas trouvé les fonds, donc il s'est retourné vers son "ami" Monsieur Le Maire.
Au vu de son bilan financier pour 2012, OL n'a pas les moyens de payer le stade. Au vu des résultats d'hier, il ne va pas rentrer beaucoup de recettes dans les caisses en cette fin de saison.
A méditer Messieurs AULAS et COLLOMB !!!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.