Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Veninov : André Gerin a écrit au préfet du Rhône

L'ancien député-maire (PC) de Vénissieux s'inquiète toujours du sort incertain des Veninov. Il a ainsi adressé une lettre ouverte au préfet Jean-François Carenco, dans laquelle il lui demande d'organiser une concertation entre les anciens salariés et le repreneur autrichien Windhager, pour "sortir de l'impasse". "La discussion et le compromis sont possibles", écrit-il, tout en ajoutant : "Si nous voulons toujours donner ses chances à Windhager, il est impossible de les laisser imposer leur loi". Depuis vendredi, les Veninov sont interdits de rentrer dans leur usine. De plus, Windhager a annoncé qu'il ne réembaucherait que 13 anciens salariés, et aucun des cinq ex-délégués CGT. André Gerin espère que "ce coup de force incompréhensible n'est qu'un saut d'humeur. Il n'y a pas une minute à perdre". Une copie du courrier a été adressée au ministère du Redressement productif et à Arnaud Montebourg.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.