Rhône : une centaine de postes pourrait être supprimée chez IFP

L'Etat pourrait revoir à la baisse les dotations qu'il verse à l'Institut français du pétrole, organisme public de recherche. Une centaine d'emploi serait menacée. Les postes seraient supprimés sur les sites de Solaize et de Rueil-Malmaison. Pour protester contre cette réduction d'effectif, environ 150 personnes se sont rassemblées mardi devant l'IFP - Energies Nouvelles à Solaize, selon le Progrès. Cet institut emploie près de 1700 personnes à travers la France.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.