Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les filles de l'OL peuvent entrer dans l'histoire ce jeudi soir - LyonMag.com

L’OL féminin, machine à succès et vecteur de développement

Les filles de l'OL peuvent entrer dans l'histoire ce jeudi soir - LyonMag.com

Le football féminin connaît un véritable essor. Et l’Olympique Lyonnais féminin n’est pas étranger à cela. Taillée pour la victoire, l’équipe du président Aulas contribue fortement au développement de son sport.

Quand la domination de l’OL féminin sur la planète foot s’arrêtera-t-elle ? Véritable machine à gagner, l’équipe entraînée par Patrice Lair réalise depuis quelques années une impressionnante récolte de trophées. Un appétit féroce qui ne rassasie par pour autant l’ogre lyonnais. Septuple championnes de France et double championnes d’Europe en titre, les filles de l’OL sont engagées pour la quatrième année consécutive en finale de la Ligue des Champions. En battant le VfL Wolfsbourg ce jeudi soir, les Lyonnaises seraient toujours en course pour réaliser un deuxième triplé coupe-championnat-Ligue des champions d’affilé. Du jamais vu dans l’histoire du ballon rond !

La mainmise de l’équipe du président Aulas sur le football féminin est telle que les coéquipières de Camille Abily n’ont plus goûté à la défaite depuis très longtemps. La dernière en championnat remonte au 14 mars … 2010 à Juvisy (0-2). Quelques jours plus tard, elles encaissèrent également leur dernier revers en date en Coupe d’Europe sur la pelouse de Torres Calcio (0-1), la finale de cette édition face à Potsdam s’étant soldée par une défaite, mais aux tirs au but (0-0, 7-6 tab).

+19% de licenciées en deux ans

Outre le succès rencontré sur le plan sportif, l’OL féminin suscite aussi des vocations. Depuis deux ans, le district rhodanien de football a enregistré environ de 400 nouvelles licences, portant le nombre de joueuses à près de 1 500 dans le département. "La progression est énorme, se réjouit Mylène Chauveau, présidente de la commission féminine au district. C’est sûr qu’il y a un impact sur le Rhône, mais on constate également une hausse dans la région et dans toute la France." La preuve par les chiffres. Le nombre de licenciées a augmenté de 19% en deux ans, passant de 50 922 en 2011 à 60 750 joueuses au 10 janvier 2013 dans tout l’Hexagone.  

Mais ce n’est pas tout. Les structures adaptées à la formation suivent les performances convaincantes des Bleues (demi-finaliste de l’Euro 2009, 4e de la Coupe du monde 2011, 4e des JO de Londres). Ainsi, le Pôle espoir de Vaulx-en-Velin se transforme en Clairefontaine version féminin tandis que les équipes jeunes des clubs professionnels foisonnent de talents qui ne demandent qu’à éclore.

Partenaires particuliers et diffuseurs à gogo

Alors, le foot féminin est-il véritablement un vecteur de développement ? La réponse est oui pour Mylène Chauveau : "Aujourd’hui, le foot féminin intéresse les partenaires, c’est un plus. Il y a de plus en plus de marques qui viennent sponsoriser les filles de l’OL. Ce n’est pas une question d’argent par rapport aux masculins, mais bien une question d’image. Les partenaires savent qu’ils auront un retour grâce aux belles prestations des filles." De quoi ranger définitivement les casseroles de Bernard Lacombe dans le placard ?

En plus du sponsoring, le foot féminin surfe sur la vague médiatique. La finale de la Ligue des champions féminine sera retransmise en direct sur D8 et Eurosport, respectivement diffuseurs habituels de l’équipe de France féminine et du championnat de France. Preuve que le foot au féminin séduit, une autre chaîne de la TNT, W9, co-diffusera le prochain Euro féminin en juillet avec Eurosport, alors que France 4 avait retransmis une grande partie des rencontres de Sarah Bouhaddi et ses partenaires lors des JO de Londres.

Mais il est bien connu que le succès n’est pas éternel. Jusqu’à quand le foot féminin restera-t-il l’antidote d’un sport d’ordinaire entâché par de sombres affaires ? Pour Mylène Chauveau, la clé est de garder les pieds sur terre : "Nous n’avons pas le même monde que les garçons même si l’OL féminin a aussi le statut professionnel. Pourvu que ça le reste, parce que les mentalités sont totalement différentes ! Mais de toute manière, le staff fait le boulot pour que cela reste ainsi, car il ne faut pas que l’argent prenne le dessus sur elles dans les années à venir car cela n’amène que des dérives." Rester soi-même tout en continuant à gagner, voilà la véritable recette du succès. Un leitmotiv qui marche puisqu’une nouvelle Ligue des Champions est en passe de débarquer entre Rhône et Saône.



Tags : ol féminin | finale | ligue des champions | licenciées | football féminin |

Commentaires 6

Déposé le 23/05/2013 à 23h25  
Par franjo Citer

"Un leitmotiv qui marche puisqu’une nouvelle Ligue des Champions est en passe de débarquer entre Rhône et Saône."

je ne sais pas qui dicte les articles sur l'ol dans lyonmag, mais certains passages ont l'arrogance de leur sujet !!!

Déposé le 23/05/2013 à 22h41  
Par ANTI OL Citer

ETAIS

Déposé le 23/05/2013 à 20h24  
Par franjo Citer

dwade a écrit le 23/05/2013 à 16h35

bouzeux de franjo tu crois que les filles jouent gratos !!!

t'inquiète, je connais les salaires des filles de l'ol : c'est de l'ordre de 20 à 30 fois moins que ceux des garçons. Soit la masse salariale de toute l'équipe féminine versée à un seul joueur !!!

Par contre, toi tu ressembles à ce que le bouzeux que je suis vient d'écraser :))

Déposé le 23/05/2013 à 16h35  
Par dwade Citer

franjo a écrit le 23/05/2013 à 09h17

"il ne faut pas que l’argent prenne le dessus sur elles dans les années à venir"

mais non mylène t'as pas compris : l'ol féminin va permettre à aulas de lever les fonds pour son nouveau stade !!! ah la la !! qui a briefé mylène ???

bouzeux de franjo tu crois que les filles jouent gratos !!!

Déposé le 23/05/2013 à 10h33  
Par André Citer

Aulas est en train de détruire l'OL avec son grand stade,
on le comprend bien avec le documentaire qui vient de sortir sur OL-land ! Que va devenir la superbe équipe féminine dans ces conditions ?

Déposé le 23/05/2013 à 09h17  
Par franjo Citer

"il ne faut pas que l’argent prenne le dessus sur elles dans les années à venir"

mais non mylène t'as pas compris : l'ol féminin va permettre à aulas de lever les fonds pour son nouveau stade !!! ah la la !! qui a briefé mylène ???

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.