Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le livre de Daniel Cordier introuvable à Lyon - DR

Lyon a perdu la trace de Caracalla

Le livre de Daniel Cordier introuvable à Lyon - DR

La diffusion ce week-end du film de France 3, tiré d’Alias Caracalla de Daniel Cordier, a littéralement vidé les stocks lyonnais du livre du secrétaire de Jean Moulin.

Edité chez Gallimard en 2009, l’ouvrage de 900 pages avait rencontré un succès inattendu dès sa sortie. Il avait à l’époque été unanimement salué par la critique et avait reçu le Prix littéraire de la Résistance et le Prix Renaudot de l’Essai 2009. France 3 a décidé de donner à ce livre une adaptation sur petit écran, le film a été diffusé en deux épisodes samedi et dimanche à l’occasion du 70e anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance. Et force est de constater que les libraires lyonnais n’ont pas anticipé le regain d’intérêt des habitants de la capitale de la Résistance.
Impossible ce week-end de mettre la main sur un exemplaire d’Alias Caracalla. Sur la Presqu’île, seule la Fnac le proposait dans son édition de poche. Mais personne ne proposait l’édition Gallimard du pavé. A commencer par les librairies d’occasion du Vieux Lyon, pourtant très bien achalandés sur les ouvrages traitant de cette période. Decitre n’en n’a plus non plus et a passé commande, tout comme la célèbre librairie Passages. « On m’a pris le dernier cet après-midi », « je viens de le vendre hier » s’entendait-on dire dans les librairies des quais de Saône ou de Bellecour. Même chose chez Virgin, mais le magasin exsangue, car placé en redressement judiciaire, ne réapprovisionne plus ses rayons qui se vident à vue d’œil. Seule solution, à moins de se contenter de la version poche de la Fnac : commander l’ouvrage. Il devrait revenir à Lyon mardi ou mercredi.
Ironie de l’histoire, si Caracalla n’était pas le nom de guerre de l’auteur (Daniel Cordier se faisait appeler Alain, Caracalla est un pseudonyme que lui a donné Roger Vailland dans son livre Drôle de jeu, prix Interallié 1945), il est en revanche celui d’un empereur romain qui, comme Claude, vît le jour à Lugdunum, et qui est resté célèbre pour son édit qui donna la nationalité romaine à tous les habitants de l’Empire, ainsi que pour ses thermes colossaux à Rome.

Sébastien Iulianella



Tags : cordier | alias caracalla | livre | rupture de stocks |

Commentaires 1

Déposé le 29/05/2013 à 08h43  
Par JM Citer

Je l'ai trouvé aujourd'hui :)

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.