Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag.com

Futur Pôle Universitaire des quais : la première pierre a été posée

LyonMag.com

Ce vendredi matin, les principaux dirigeants du milieu universitaire lyonnais et de nombreux élus de l’agglomération ont officieusement lancé le chantier du Pôle Universitaire de 18 900 m2 dans le 7e arrondissement.

LyonMag.comLyonMag.com

Jean-Luc Mayaud et Jacques Comby main dans la main. Ou plutôt, mains sur la même truelle. Les présidents respectifs des Universités Lyon 2 et Lyon 3 ont posé ensemble la première pierre du Pôle Universitaire des quais du Rhône ce vendredi, accompagnés par le sénateur-maire Gérard Collomb, le président de la région Jean-Jack Queyranne ou encore la rectrice Françoise Moulin-Civil. L’image est belle, près de quarante ans après la scission des deux universités. Mais la symbolique l’est tout autant. Ce projet, situé dans le 7e arrondissement lyonnais, représente l’université de demain. Et c’est avec un clin d’œil au passé que le lieu a été choisi. Durant l’année 1896 ouvrait en effet, non loin de là, la première Faculté de la capitale des Gaules avec quelques centaines d’étudiants. Aujourd’hui, ils sont plus de 120 000. Avec le projet mis en place sur le site de l'ancien hôpital Saint-Luc Saint-Joseph, l’ambition est de voir ce nombre augmenter rapidement.


Un projet "porteur de rayonnement en dehors de nos frontières"


"Nous souhaitons recomposer le paysage universitaire de l’agglomération" affirme d’ailleurs le sénateur-maire Gérard Collomb, affichant par la même occasion un objectif ambitieux : "Nous avons encore beaucoup de progrès à faire dans le domaine des universités, mais le but est d’être reconnu mondialement et d’avoir un rayonnement à l’étranger. Attirer des étudiants étrangers, c’est aussi attirer des entreprises étrangères. Les grandes villes ne rayonnent que si elles sont innovantes. Et des projets comme celui-ci sont porteurs de rayonnement en dehors de nos frontières." Avec notamment une Maison Internationale des Langues et des Cultures (MILC) et la Maison de l’International (un centre international d’accueil de l’International), ce pôle universitaire s’inscrit dans cette politique.


Autres équipements regroupés dans ce complexe de 18 900m2 : le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES) de l’Université de Lyon, l’IUT Jean Moulin Lyon 3 qui accueillera 900 étudiants, un restaurant universitaire capable de servir 1 900 repas par jour et une résidence du CROUS. Cette dernière sera capable d’accueillir 200 étudiants, notamment des boursiers et des étrangers, et proposera deux types de logements : des studios et des collocations. "Grâce aux collocations, nous arrivons à lutter contre l’isolement. C’est une réelle volonté de notre part" explique Vincent Labouret. Outre les chambres de ce complexe, le directeur du Crous de Lyon-Saint-Etienne projette de loger 4 200 étudiants dans des bâtiments du groupe d’ici 2017, alors qu’il n’y en aura que 1 600 en 2014. "Avant, on ne se préoccupait pas de créer de nombreux logements dédiés à ceux qui font leurs études car les universités étaient mal desservies, résume Gérard Collomb. Mais aujourd’hui, le développement des logements est une nécessité !"


Un projet à 55 millions d’euros


"Il est grand temps de rattraper le retard de la vie étudiante, que ce soit en termes d’infrastructures ou de logements", poursuit Jean-Jack Queyranne, le président de la région Rhône-Alpes, qui a dépensé près d’un milliard d’euros (soit 40% de ses dépenses non-planifiées) depuis 2005 pour les universités de la ville. La Région a d’ailleurs pris en compte 12 des 55 millions d’euros que représente ce projet. Le Grand Lyon (à hauteur de 9 millions) et le département (pour près de 2,8 millions d’euros) participeront également au financement, le reste étant en grand partie pris en charge par l’Etat.


Débutés à l’automne 2012, les travaux de cette université moderne s’achèveront début 2015. Mais les différents bâtiments ouvriront progressivement. Ainsi, les principaux décideurs lyonnais espèrent une mise en service de l'Université de Lyon durant l'été 2014. La première rentrée universitaire dans l'IUT se fera dans la foulée, au moins de septembre. Quant à la MILC, son ouverture est programmée pour l’été 2015. De quoi ouvrir à moyen terme de nouvelles perspectives pour le milieu universitaire lyonnais.



Tags : pole universitaire des quais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.