Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Il agresse une infirmière avec un couteau de boucher à Bourgoin, près de Lyon

Photo d'illustration - LyonMag

L'homme était visiblement ivre lorsqu'il a pénétré dans les urgences de l'hôpital de Bourgoin-Jallieu, dimanche matin.

Il était accompagné de deux autres personnes pour une légère blessure au doigt. La tension serait montée lors de la relève entre l'équipe de nuit et l'équipe de jour.
L'homme était dans la salle d'attente depuis une heure. Il a alors insulté l'infirmière qui était à l'accueil, avant de lui cracher à la figure et de lui jeter son téléphone portable. L'individu est ensuite passé par-dessus la borne d'accueil, a renversé l'ordinateur et a menacé l'infirmière avec un couteau de boucher. Par chance, l'homme n'a pas pu l'atteindre.
Deux agents chargés de la sécurité incendie ont tenté de maîtriser l'individu sans y parvenir. Les policiers, arrivés sur place, l'ont interpellé, ainsi que l'une des personnes qui l'accompagnaient. L'autre a réussi à prendre la fuite. Ils ont été placés en garde à vue.


Commentaires 1

Déposé le 02/09/2013 à 14h59  
Par Jejeelucdpe Citer

Bonjour,

Voici ma réaction suite à l'agression d'une infirmière aux urgences du Centre Hospitalier Pierre OUDOT à Bourgoin Jallieu.

Le 25 Août 2013 vers 7h45, trois individus d’environ 25 ans se sont présentés à l’accueil des urgences de l’hôpital Pierre-Oudot, de Bourgoin-Jallieu, un des individus armé d'un couteau de boucher d’une vingtaine de centimètres a menacé et insulté l'infirmière d'accueil du service des urgences. Il s'est présenté pour une blessure bénigne au doigt.

Une des infirmières des urgences parle de restriction budgétaire, de manque d'effectifs à l’Hôpital de Bourgoin Jallieu >. Le personnel hospitalier de la fonction publique est là pour offrir des soins avant tout.

Selon le Syndicat FO : >.

Mon avis :

Le problème des Urgences en France c’est la gratuité, il n'y a qu'à voir le nombre de personnes qui y viennent au lieu d'une simple visite chez leur médecin traitant ou bien sur un simple appel à SOS Médecins.

Après Marseille, Paris, Grenoble, Lyon c’est Bourgoin Jallieu à son tour d’être victime d’agression sur le personnel Hospitalier.

LES BONNES CONDITIONS DE TRAVAIL, LE BON BUDGET C’EST LE GOUVERNEMENT

Oui les Hôpitaux de France ont des restrictions budgétaires et des manques d'effectifs. Une infirmière disait >. Pour répondre à l’infirmière je dirais pour avoir de bonne condition de travail et bien il faut un bon budget et cette restriction budgétaire n’est pas en partie de la faute de l’Hôpital mais de la faute du Gouvernement.

L’ORGANISATION D’UNE EQUIPE, LE MANAGEMENT D’UNE EQUIPE C’EST L’HOPITAL DE BOURGOIN JALLIEU AVEC L’AIDE DU GOUVERNEMENT

Oui je partage entièrement le point de vue du Syndicat FO de Bourgoin Jallieu, Le personnel hospitalier de la fonction publique est là pour offrir des soins avant tout. Oui le syndicat FO a raison Il n’est pas normal qu’une infirmière de nuit travaille seule, au lieu de deux c’est dangereux, oui le syndicat FO a raison Il y a aussi un problème d'organisation interne, un problème de management interne au sein du Centre Hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin Jallieu, il ne faut pas le nier.

LES DIFFERENTES SOLUTIONS DE JEROME TERRIER POUR L’AMELIORATION DES URGENCES :

La Création d’un SAS de tri sécurisé, Accepter seulement les patients emmenés par les ambulances, pompiers, SAMU et supprimer la gratuité aux urgences

Les infirmières souvent font le tri des patients à l'entrée, elle décide du degré d'urgence en fonction de l'état de la personne.

Mes Solutions :

1)La solution serait donc de créer un sas de tri sécurisé avant la salle d'attente, lequel donnerait sur deux espaces différents: les vraies urgences avec les box et les urgentistes et une salle d'attente pour la prise en charge de soins moins ou non urgents par les médecins classiques.

2)Acceptez seulement les patients arrivants aux urgences par les ambulances, pompiers et SAMU. Cela éliminera les cas qui peuvent aller se faire soigner par la médecine de ville ou par les Maisons des Consultants de Garde.

3)Supprimer la gratuité des urgences et la faire devenir payantes, vous verriez que l'affluence se réduirait et les tensions également.

Merci de m'avoir lu mes propositions ont été adressés à Monsieur le Président de la République, à Monsieur le Premier Ministre, à Madame la Députée Joelle HUILLIER et à Monsieur le Député Alain MOYNE BRESSAND.

Bien Amicalement.

Jérôme TERRIER
Ancien Adjoint Administratif à l'Hôpital de Bourgoin Jallieu

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.