Rhône : un plan de prévention de la délinquance a été signé

Rhône : un plan de prévention de la délinquance a été signé
DR

Ce lundi, Stéphane Rouvé, préfet délégué pour la défense et la sécurité, Danielle Chuzeville, présidente du Conseil général et Marc Cimamonti, procureur de la République de Lyon, ont signé le plan départemental de prévention de la délinquance.

Ce plan implique 26 communes dotées d'un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), mais également les transporteurs publics (comme la SNCF et KEOLIS), les associations d'aide aux victimes et les bailleurs sociaux. Ce plan est signé pour quatre ans et sera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017. Il est caractérisé par trois actions fortes. En premier lieu, la prévention de la délinquance chez les jeunes de 12 à 25 ans. Celle-ci permettra de travailler sur la prévention de la récidive, ainsi que la prévention du premier passage à l'acte chez certains jeunes connus des services de police mais qui n'ont jamais fait l'objet d'une condamnation. Elle permettra notamment aux jeunes sous main de justice de profiter d'opportunités socio-culturelles. La seconde action est la prévention des violences faites aux femmes, des violences intra-familiales et l'aide aux victimes. Cette mesure comprend huit travailleurs sociaux qui interviendront dans les commissariats et les brigades de gendarmerie. Enfin, la dernière action est la tranquillité publique, notamment la vidéoprotection et la médiation sociale. Un plan d'actions sera mis en oeuvre, reposant sur un renforcement de la présence humaine au travers de la médiation. Pour ce projet, dans le Rhône, le FIPD (Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance) est doté d'une enveloppe de 1,1 million d'euros.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
BBR le 22/01/2014 à 10:24

merci ventral de mettre le doigt où il faut
la prévention c'est fini , passons à la répression
couvre feu et l'armée , la vrais , dans nos quartiers avant la guerre civile et religieuse , Vite

Signaler Répondre

avatar
Cétadir le 22/01/2014 à 09:54

Et concrètement?

Signaler Répondre

avatar
The Udigen le 21/01/2014 à 08:33

Du vent, de l'argent pour rien...mieux vaut donner de l'argent pour équiper les policiers...c'est une honte de payer des fonctionnaires à inventer des plans qui ne servent à rien, et un Préfet à 10.000 euros...

Signaler Répondre

avatar
ventral le 21/01/2014 à 00:34

OK pour la prévention . Mais est ce que cela suffira ? Je n'y crois pas un seul instant , et encore moins à la médiation !
La tranquillité publique , n'est pas assurée à Lyon , comme dans la plupart des grandes villes du pays .
La médiation sociale sera assurée par qui ? Des emplois jeunes , par des adultes avec références ou autres ?
L'angélisme et le laxisme sont un fléau , une répression correcte et radicale serait la seule solution.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.