Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

SITL : la date de dépôt des offres repoussée, trois dossiers déjà enregistrés

L'attente continue pour les salariés lyonnais de l'entreprise SITL. La date limite de dépôt des offres de reprise a été repoussée. Initialement fixée au 17 février, cette date limite a été reportée pour laisser le temps aux éventuels repreneurs de se faire connaître. Les syndicats l'ont appris lundi lors de leur réunion avec le préfet du Rhône. Toutefois aucune nouvelle date butoir n'a été dévoilée. D'ailleurs, trois offres de reprises ont été enregistrées lundi au tribunal de commerce de Lyon, selon le Parisien. L'une proviendrait de Pierre Millet, l'actuel PDG de la société, qui a déposé un projet de continuation de l'entreprise pour conserver 280 emplois sur les 420 actuels. Une autre aurait été déposée par Gruau, le numéro un européen de la carrosserie automobile. Il reprendrait la branche voiture électrique de l'entreprise en conservant 40 salariés sur les 100 actuellement affectés. Enfin, un projet aurait été déposé par les salariés de l'entreprise, intéressés eux par la production de pompe à eau. 370 salariés sont au chômage partiel jusqu'à fin février. La société SITL, dont l'usine est basée dans le 7e arrondissement de Lyon, est une victime collatérale du dépôt de bilan de Fagor-Brandt.


Commentaires 2

Déposé le 20/02/2014 à 14h29  
Par TIP TOP Citer

Et oui comme quoi tu mets en péril 410 emplois et si ça se trouve on te permet de continuer en essayant de te filer le terrain qui aujourd'hui est encore à FAGORBRANDT avec 2 hypothèques dessus. Et puis il n'y a pas que MILLET dont on ne veut plus: les Directeurs usine qui veulent se proposer pour reprendre la partie filtre qu'Est-ce que ça veut dire?
Quant aux syndicats réunis en intersyndicale parlons en !!! En dehors de faire leur possible pour qu'aucune action dans ou aux alentours de la boîte n'ait lieu (comme le souhaite la Direction) ils en arrivent même à proposer un vote pour que les gens donnent leur accord pour la vente aux enchères de leur propre outil de travail: la chaine de montage des lave-linge (souhait de la direction encore une fois), c'est le rôle des syndicats ça??? on marche sur la tête! Si certains syndicats ont toujours été proches de cette Direction on tombe des nues pour certains délégués CGT qui participent à l'intersyndicale. Ca ne donne pas envie de se syndiquer. Heureusement le vote a été NON pour cette vente et tant pis pour le patron et l'intersyndicale. Les gens ont ouverts les yeux ce jour là.

Déposé le 19/02/2014 à 06h08  
Par maitre néné Citer

unique le pdg pierre millet depose le bilan et reviens comme repreneur une premiere comment peut ont ce mettre en cessassion de paiement et revenir comme repreneur avec le méme projet et sans commande il s accroche a son projet méme si sa doit partir en liquidation dans 1 an ,d aprés ce que l on sait le tribunal va refuser cette offre sans ambition pour les salariées on prend les méme et on recommence non c est pas possible, de plus on entant monsieur bienfait réclamer 2,5 million a l etat mais pour faire quoi pas de projet pas de command encore une fois pour engraisser pierre millet en faisant croire au salariées que c est pour leur bien révolter vous bruler des pneus avant qu il ne soit trop tard

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.