Pollution : alerte déclenchée sur le bassin lyonnais

Pollution : alerte déclenchée sur le bassin lyonnais

Le beau temps n'a pas que des avantages sur l'agglomération lyonnaise qui connaît depuis plusieurs jours maintenant un épisode de pollution.
Le dispositif préfectoral d'alerte a d'ailleurs été activé ce dimanche après-midi en raison de la concentration importante de particules fines dans le bassin lyonnais mais aussi de la persistance de dépassement du seuil d'information ces deux derniers jours. Par conséquent, les déplacements en véhicules automobiles, les transports routiers de transit et l'usage de tous les engins à moteur thermique doivent être strictement limités. Les usagers de la route doivent également privilégier les transports en commun et respecter une vitesse inférieure de 20km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée si cette dernière est supérieure à 70km/h. Cette mesure obligatoire ne concerne pas les axes faisant l'objet d'un abaissement permanent de vitesses pour lutter contre la pollution de l'air.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
spartacus le 09/03/2014 à 21:17

Voilà une problématique politique "d'avenir", encore qu'elle soit bien ancrée ds le présent et le quotidien lyonnais ultra pollué:
à Lyon (OK, à Grenoble, Paris ou Marseille, c'est pire...), qd il fait beau, météo anticyclonique oblige, le niveau de pollution grimpe ds l'orange voire ds le rouge, et il devient objectivement dangereux, y compris à court terme, pour le santé de pratiquer, non pas un entraînement intensif de foot ou d'athlétisme, mais bien une simple activité physique légèrement soutenue, surtout pour les enfants.
En gros, vivre à Lyon veut dire 6 mois de moins à vivre..., sans parler des complications, bronchites et cancers à traiter et payer avant de caner...

Signaler Répondre

avatar
FULIO le 09/03/2014 à 21:01

on s'en fou de la pollution, moi je ne renocerai pas à ma voiture.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.